La sélection nationale bat l’Ethiopie

Bien qu’elle n’ait pas livré un grand jeu, samedi soir au complexe Mohammed V à Casablanca, la sélection marocaine est parvenue à faire l’essentiel : décrocher  trois points importants dans ce match comptant pour les éliminatoires combinées de la CAN et de la Coupe du monde 2010. L’entraîneur intérimaire Fathi Jamal et ses poulains ont battu l’Ethiopie sur le score de trois buts à zéro. Un score qui, semble-t-il n’a pas suffi aux attentes des Marocains, moins nombreux sur les gradins de stade. L’adversaire, une équipe limitée techniquement et physiquement n’a pas effrayé les co-équipiers de Marouane Chammakh, absent pour blessures. Le compartiment offensif animé par l’expérience de Hicham Aboucherouane et Soufiane Alloudi et la fougue des jeunes Abdessalam Benjelloun et Nabil El Zhar a pâti du manque d’harmonie entre les attaquants nationaux en lice, ce soir à Casablanca. Le premier but de la soirée était signé par Benjelloun à la 4e minute qui a repris un tir raté de Hicham Aboucherouane. Il faut dire que Fathi Jamal en rajeunissant son effectif face à L’Ethiopie voulait offrir l’opportunité, surtout aux joueurs olympiques de prouver leur talent et leur compétence.  Ainsi, à la 11e minute, le joueur de l’Espérance de Tunis, Aboucherouane reçoit une balle aérienne, arrive à se débarrasser d’un défenseur par un contrôle-drible et loge la balle tranquillement dans le coin gauche du gardien adverse. Les Ethiopiens tenaient alors un match inespéré contre le onze national. Abreham Tekechamanot, entraîneur de l’équipe éthiopienne a déclaré à la fin de la rencontre que : «L’équipe marocaine a été la plus forte. En revanche, notre équipe, formée en 50 jours, n’était pas prête. Les problèmes qu’a connus la Fédération, dont le bureau a été renouvelé dernièrement, y étaient pour quelque chose dans ce manque de préparation». Les nationaux feront une troisième fois vibrer les filets grâce au but de Houssine Kharja (85e min), laissé libre par les défenseurs éthiopiens. Inversement et dans l’autre camp, les Ethiopiens se sont contentés de leur tactique défensive pour limiter les dégâts notamment par le biais de l’hors-jeu. Leur sérieuse alerte a été enregistrée à la 6e minute quand Mulugeta Meherat réussi à s’infiltrer dans la défense marocaine mais rate son tir alors qu’il était seul face Lamyaghri.
A la fin du match Fathi Jamal a précisé que : «La rencontre n’était pas difficile notamment devant un adversaire qui nous a facilité la tâche. Cette victoire est très importante dans la mesure où elle permettra à l’équipe nationale de poursuivre les éliminatoires avec plus de confiance. L’équipe marocaine ne s’est regroupée que depuis une semaine et était privée des services de plusieurs éléments clés tels Youssef Hajji, Marouane Chammakh et Abdesslam Ouaddou. La fatigue due à la fin de saison ne pouvait que compliquer les choses. Mais les joueurs alignés ont produit un bon jeu».
Le résultat de ce premier match place la sélection marocaine en tête du groupe 8, ex æquo avec le Rwanda, vainqueur sur le même score de la Mauritanie, samedi à Kigali. Pour le compte de la deuxième journée, les Lions de l’Atlas affronteront en déplacement la Mauritanie, le 7 juin, alors que l’Ethiopie recevra le Rwanda le 8 juin.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *