La Tunisie et l’Arabie Saoudite s’inclinent

La Tunisie et l’Arabie Saoudite s’inclinent

Les Aigles de Carthage croyaient à la victoire. Ils étaient à deux doigts de décrocher trois précieux points, mais ils ont fini par céder à la pression des "matadors" et se sont inclinés sur un score de (3-1).  Malgré cette douloureuse défaite, les protégés de Roger Lemerre gardent toujours une chance pour une qualification au prochain tour du mondial 2006. La mission sera difficile. Les Tunisiens doivent désormais vaincre une équipe de l’Ukraine qui, elle, peut se contenter d’un nul. L’Espagne, pourtant bien lancée dans le Mondial après sa large victoire face à l’Ukraine (4-0), a souffert face à la Tunisie. Les coéquipiers de Raul ont été accueillis à froid par les Aigles de Carthage. En effet, dès la huitième minute du jeu, l’équipe tunisienne ouvre la marque grâce à une réalisation de  Jaouad Mnari.
Un but surprise qui poussa les Ibériques à multiplier les offensives. Après plus d’une heure de pressing, les protégés de Luis Aragones parviennent à égaliser et prennent le large dans les 20 dernières minutes d’un match riche en suspense.
C’est l’attaquant Raul, auteur d’une saison très moyenne avec le Real Madrid, qui a remis le compteur à zéro et ce à la 71e minute. Reprenant un ballon repoussé par Boumnijel après une frappe de "Cesc" Fabregas, Raul l’expédie directement dans les filets tunisiens. Et c’est encore Fabregas, le jeune milieu de terrain d’Arsenal, qui était à l’origine du deuxième but, cinq minutes plus tard, quand il adressa une ouverture parfaite pour Torres, qui n’avait plus qu’à battre Boumnijel.Enfin, Fernando Torres porta le coup de grâce en s’offrant le doublé à la 91e minute. Il s’accapare ainsi la place de meilleur buteur du Mondial en transformant un penalty après avoir été bousculé dans la surface par Alledine Yahia.
L’autre match du groupe H a été marqué par le réveil de l’équipe de l’Ukraine. Une équipe qui avait mal débuté le mondial après son humiliation lors de sa première rencontre. L’Ukraine a montré un tout autre visage face à une faible Arabie Saoudite (4-0) prouvant qu’elle savait vite tirer les leçons de ses échecs.
Dès l’entame du match, les Ukrainiens poussaient les Saoudiens à battre en retrait. Un premier corner repris par Kalinitchenko a failli atteindre les filets du gardien saoudien (3e minute). Mais ce n’était que partie remise puisque, une minute plus tard, Rusol reprend un ballon du genou et le propulse au fond des filets (1-0). Ensuite, les Saoudiens paraîtront complétement déstabilisés face aux attaques successives des Ukrainiens qui montaient en puissance.
L’Ukraine a fini par creuser l’écart grâce à Rebrov (36e), Shevchenko (46e) et Kalinichenko (84e). Le match s’acheva ainsi sur un score sans appel (4-0). Fin de parcours donc pour les Saoudiens. Ce premier succès ukrainien en Coupe du monde doit désormais renforcer la force mentale du groupe, espère Maksym Kalinichenko, élu homme du match dès sa première apparition – flamboyante – dans le tournoi. Le prochain match de l’Ukraine l’opposera à la Tunisie. Un match à haut risque puisque les Aigles de Carthage n’auront d’autre choix que la victoire. À suivre donc !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *