L’affaire du dopage en suspens

Le sort a été cruel pour les athlètes nationaux, quasiment absents lors des Mondiaux de Berlin. Même dans les épreuves du fond et du demi-fond, les nationaux n’ont pas pu rivaliser avec les autres participants. C’est en effet, cette modeste présence et ces piètres prestations de la sélection nationale à Berlin qui ont été au centre de la dernière réunion du bureau fédéral de la FRMA, tenue en présence des membres de la commission technique.
Le bureau présidé par Abdeslam Ahizoune, a considéré que : «Les résultats enregistrés étaient conformes aux pronostics malgré l’engagement de jeunes athlètes pour la première fois à un événement de cette envergure». Parmi ces jeunes, nous retrouvons Khalid Zougari Idrissi, éliminé au premier tour du 200 m et Halima Hachlaf qui a chuté sans pouvoir continuer sa course du 800 m. Le bilan de la participation marocaine est semblable à celui de Stuttgart 1993, a tenu à rappeler le bureau de la FRMA dans son communiqué qui a également indiqué que la présence du Maroc à la finale du saut en longueur par le biais de Yahya Berrabah était un bon résultat sachant que les disciplines techniques ne figurent pas parmi les spécialités de prédilection des athlètes marocains. Selon le communiqué, et au sujet des deux cas de dopage enregistrés chez Jamal Chatbi et Meryem Alaoui Selsouli, les membres du bureau fédéral se sont simplement dits désolés sans livrer davantage d’explications que ce soit au sujet des sanctions devant être prononcées ou des mesures devant être prises par les responsables au sein de la FRMA.
Et dire que le Maroc avait présenté sa candidature à la Fédération internationale d’athlétisme pour l’organisation des Championnats du monde d’athlétisme prévus en 2011. En matière d’athlétisme, le Maroc se positionnait très bien. Il est connu par ses athlètes talentueux qui jouaient dans la cour des grands. Dans la capitale allemande, c’était la chute. Il importe aussi de rappeler que la Fédération royale marocaine d’athlétisme avait présenté la candidature de la ville de Casablanca pour organiser les Mondiaux de 2009 (12e édition), avant de la retirer à quelques jours du vote.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *