L’Allemagne et l’Equateur qualifiés

L’Allemagne et l’Equateur qualifiés

L’Allemagne, qui avait battu la Pologne (1-0) mercredi à Dortmund (ouest), et l’Equateur, qui s’est imposé face au Costa Rica (3-0) jeudi à Hambourg (nord), sont les deux premiers qualifiés pour les huitièmes de finale du Mondial-2006 de football en Allemagne. Les deux équipes s’affronteront le 20 juin à Berlin (14h00 GMT). Le vainqueur de ce match terminera en tête du groupe A. En cas de match nul, c’est l’Equateur qui terminera premier grâce à sa meilleure différence de buts générale (+5 contre +3). Le 1er du groupe A affrontera le 2e du groupe B, le 24 juin à Munich (sud), tandis que le 2e rencontrera le 1er de ce même groupe, le 25 juin à Stuttgart (sud). Le groupe B comprend l’Angleterre, le Paraguay, Trinité-et-Tobago et la Suède. La Pologne et le Costa Rica, avec deux défaites chacun, sont d’ores et déjà éliminés et s’affronteront pour l’honneur, le 20 juin (14h00 GMT) à Hanovre (nord).
l’Angleterre, en cas de victoire contre les modestes joueurs de Trinité-et-Tobago, serait automatiquement qualifiée pour les huitièmes. Mais les Anglais ne perdront pas de vue que Trinité a fait déjouer la Suède et obtenu un flatteur match nul 0 à 0 samedi dernier. Dans l’autre match du groupe B, la Suède et le Paraguay lutteront pour une probable deuxième place. L’Angleterre doit éviter de regarder de haut une équipe de Trinité-et-Tobago largement composée de joueurs évoluant dans les divisions inférieures britanniques pour assurer sa qualification pour les 8e de finale du Mondial de football (groupe B), dès jeudi à Nuremberg.
Un succès sur les "Soca Warriors", qui ont surpris en obtenant un nul (0-0) à dix face à la Suède, samedi pour le premier match de Coupe du monde de leur histoire, qualifierait l’Angleterre. Elle la ferait aussi doucettement glisser vers la première place du groupe, qui lui éviterait sans doute d’affronter l’Allemagne en 8e. Même si les Anglais ne se sont pas montrés sous leurs plus beaux atours samedi face au Paraguay (victoire 1-0), finissant la partie épuisés par la chaleur et avec pour simple objectif de préserver leur avantage, les Trinidadiens devront mettre tout leur courage et leur acharnement à défendre leur but. L’Angleterre est apparue un peu courte offensivement face aux Paraguayens. Mais son sélectionneur, le Suédois Sven-Goran Eriksson, est convaincu que son équipe ne va pas tarder à monter en puissance et la rencontre de jeudi est une belle occasion d’en apporter la preuve. Pas forcément aussi sereine, la presse britannique s’est laissée aller toute la semaine à spéculer sur un possible retour anticipé du si indispensable Wayne Rooney . Et Eriksson n’a pas démenti mercredi soir cette éventualité.
"Rooney est prêt à jouer, a déclaré le Suédois. Laissez-moi dormir là-dessus. Je déciderai demain matin (jeudi). Je pense qu’il est prêt à jouer. C’est presque sûr qu’il ne débutera pas le match. Je ne pense pas qu’il puisse déjà avoir 90 minutes dans les jambes.
"Trinité-et-Tobago, la plus petite nation à avoir jamais disputé une Coupe du monde (1,1 million d’habitants), débarque gonflé d’optimisme et doté d’une stratégie sans ambiguïté. "Nous devons être agressifs si nous voulons avoir une lueur d’espoir, souligne l’attaquant reconverti milieu défensif Dwight Yorke. Nous devons jouer avec intensité et détermination."

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *