L’Allemagne se console avec la troisième place

L’Allemagne se console avec la troisième place

L’équipe d’Allemagne, déçue de ne pas avoir atteint la finale du Mondial 2006 organisé sur son propre sol, s’est consolée avec une troisième place, aux dépens d’une formation portugaise qui n’a pas à rougir de son parcours. La Nationalmannschaft a battu le Portugal par 3 buts à 1 (mi-temps : 0-0) en match de classement, samedi soir à Stuttgart (sud), grâce notamment au milieu de terrain Bastian Schweinsteiger, qui a inscrit deux buts (56è et 78è), et adressé un tir foudroyant en plein surface de réparation adverse détourné par le Portugais Petit (60e) dans ses propres filets. Les Portugais vont sauver l’honneur en secouant les filets d’Oliver Khan, qui disputait son premier et dernier match de cette Coupe du monde, mais également son dernier match sous le maillot de l’équipe d’Allemagne. Les Allemands ont dû d’abord laisser passer l’orage portugais avant de prendre le match en main et porter le danger dans le camp adverse. Les hommes de Jürgen Klinsmann ont été à maintes fois proches du premier but, mais c’était sans compter avec la forte présence du gardien portugais. Ricardo, qui s’est forgé lors de ce Mondial une réputation de keeper de haut niveau, a magistralement repoussé, notamment, une frappe de Sebastian Kehl (20è) puis, cinq minutes plus tard, un coup-franc de Lukas Podolski, désigné meilleur jeune joueur du tournoi. Cependant, malgré les quelques "escarmouches" de part et d’autre, les deux équipes semblaient incapables de créer la brèche et il aurait fallu attendre "l’explosion" de Schweinsteiger, qui fait basculer le match en seconde mi-temps, à travers trois exploits individuels.
Une frappe flottante qui trompe Ricardo (56è), un coup-franc détourné dans ses propres filets par Petit (61è) et une nouvelle frappe décochée à l’entrée de la surface (78è), ont ainsi offert à l’Allemagne une troisième place signée Schweinsteiger.  Figo, entré en jeu pour une dernière sélection sous le maillot portugais,  adresse un centre à Nuno Gomes, qui réduit le score pour le  Portugal (87è), un but, toutefois, sans conséquence sur l’issue de la  rencontre. En terminant quatrième de la Coupe du monde, le Portugal signe sa meilleure performance depuis 1966, lorsque l’équipe d’Eusebio avait pris la troisième place du Mondial en Angleterre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *