L’Angola arrache au Mexique un nul

L’Angola arrache au Mexique un nul

L’Angola, outsider suprême du Mondial-2006 de football selon les parieurs britanniques, a arraché un nul mérité (0-0) face au Mexique, qui lui permet de conserver un mince espoir de qualification pour les huitièmes de finale, vendredi à Hanovre lors de la 2e journée du groupe D. Les Palancas negras (antilopes noires), réduites à dix en fin de match après l’exclusion d’Andre pour deux cartons jaunes (79), devront à tout prix l’emporter lors de leur dernier match contre l’Iran mercredi et espérer un résultat favorable dans l’autre rencontre opposant le Portugal au Mexique. Les Latino-Américains, avec quatre points, sont en ballottage nettement plus favorable. Rassurés par leur belle résistance contre le Portugal (défaite 0-1), les novices Angolais ne se sont pas laissé marcher sur les pieds.
Combatifs, ils ont empêché les Mexicains de développer leur jeu, mais avec un seul attaquant de pointe, Akwa, ils ont manqué de présence dans la surface de réparation, quand leurs centres, souvent imprécis, arrivaient à destination. Leurs frappes lointaines, parfois puissantes à l’image de ce coup franc excentré de Mendonca (26), n’étaient pas davantage cadrées. D’ailleurs, s’ils rivalisaient à la mi-temps avec les Mexicains au nombre de tirs (5 partout), ces derniers l’emportaient au nombre de frappes cadrées (3 à 0). L’une d’entre elles, un coup franc de Marquez dévié par le mur, avait même  heurté l’extérieur d’un poteau (14) et il fallut une belle sortie de Joao Ricardo pour empêcher Franco d’ouvrir le score juste avant la pause (45), après que Jamba eut involontairement touché le ballon de la main dans sa surface.
La partie s’emballa après la mi-temps. Sanchez dut d’abord capter une lourde frappe de Mendonca, puis Joao Ricardo réussit une nouvelle sortie devant Franco, avant d’être suppléé sur sa ligne par Jamba sur une seconde tentative d’Arellano (56).
Bravo, lui, écrasa trop son tir pour inquiéter le portier angolais (66). Après l’exclusion d’Andre, le Mexique prit nettement l’ascendant, mais Joao Ricardo réussit une superbe envolée sur une frappe de Marquez (88), avant d’être sauvé par son poteau sur une tentative de Bravo (88).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *