L’ASS retrouve le GNF 1

Le suspense qui entourait le second heureux élu est demeuré entier jusqu’à la 30e et dernière journée du Championnat du GNF-2. Finalement, c’est l’Association Sportive de Salé qui décrochera son ticket et accompagnera le Mouloudia Club d’Oujda en Première Division.
À l’issue de sa victoire écrasante sur la Renaissance de Berkane, dont elle n’a fait qu’une bouchée (4-0), l’ASS qui n’avait besoin que d’un match nul l’emporte, ainsi, haut la main. Pourtant, on ne pourrait pas dire que la rencontre a démarré sur les chapeaux roues.  
En effet, le match tardait à prendre son envol, en dépit de l’attitude offensive et la volonté affichée des Slaouis d’en finir une bonne fois pour toutes. Combative à plus d’un titre, l’ASS jouait son ultime match salvateur. Ses attaques pleuvaient de toute part sans pour autant faire mouche. On aurait dit que le ballon jouait aux rebelles.
Ce n’est qu’à la 31e minute que la délivrance viendra, sur un ballon mis en orbite par Boukhris. Un goal qui créa une véritable ivresse dans les gradins du stade Al-Massira. Cette réalisation sera la seule lors de cette première période.
De retour des vestiaires, les Slaouis allaient achever l’œuvre de Boukhris. Bouhsous déclenchera l’avalanche de buts en réalisant un doublé magnifique. Le sort du match sera, en définitive, arrêté à 4 goals. La consécration du club slaouis est également celle de son coach, Abdellah Blinda, qui a pris les rênnes de ce club en seconde moitié du Championnat, et qu’il a su mener jusqu’à la fin du parcours. Un parcours qui sera couronné par le passage de l’ASS dans la cour des grands.
Le rêve de l’accession chez l’élite s’est toutefois arrêté pour le Difaâ Hassani Jadidi qui, à quelques encablures de la dernière journée, menait de main de maître ce Championnat et tenait la tête du classement. L’accumulation des échecs a fini par entraver un parcours qui, jusque-là, était pratiquement sans faute.
Malgré une victoire, qui n’est pas sans rappeler celle de sa rivale l’ASS, lors du dernier match disputé par le DHJ contre l’USK (3-0), les Jdidis ont été pris à contre-temps par les Slaouis. Le salut du DHJ était, en fait, tributaire de sa victoire sur l’USK d’une part et la défaite de l’ASS de l’autre. Une équation, certes, difficile, et qui ne sera malheureusement jamais résolue.  En bas du classement, le RAJA de Béni Mellal et l’Union Sidi Kacem n’auront d’autres choix que la voie de garage. Ils évolueront désormais en Championnat Amateur. Une grande désolation pour ces pionniers du ballon rond.
En effet, ces deux clubs sont réputés pour leur histoire prestigieuse dans les annales du football national. Durant des années, elles constituaient de véritables pépinières de joueurs et alimentaient les grands clubs nationaux.
Le RBM et l’USK étaient également reconnus pour avoir talentueusement animé aussi bien le Championnat national que la Coupe du Trône. Leur relégation chez les amateurs est un terrible coup du destin. Leur avenir semble compromis à jamais, si l’on se réfère à la conjoncture qu’ils traversent et à d’autres clubs ayant subi le même sort.
L’Ittihad de Mohammedia ou encore l’Etoile de la Jeunesse de Casablanca sont des exemples concrets. Ce sont en effet deux clubs qui se sont purement égarés dans les méandres du Championnat Amateur. Ils n’arrivent plus à émerger et sont tout simplement devenus otages de leur infortune.
À mille lieux de là, le Mouloudia d’Oujda savoure son passage chez l’élite depuis l’avant dernière journée du Championnat. L’écart que les Oujdis avaient creusé leur a permis de disputer, sans trop se soucier, leur dernière rencontre (3-0) qui les a opposés au malheureux RBM.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *