L’ASS sur un nuage

Merveilleux. Le rêve que vit l’Association Sportive de Salé dans le GNF-1, auquel elle a accédé cette saison, l’est à plus d’un titre. Un chef-d’oeuvre que la formation slaouie façonne haut la main.
Une fois de plus, l’ASS a fait subir sa loi à son adversaire du jour qui, de surcroît, n’est autre que le tenant du titre, le Hassania d’Agadir. Les Slaouis ont mis à contribution tous les atouts dont ils disposaient. À commencer par leur jeu distingué, en plus de leur pelouse et leur 12e joueur, leur public qui ne peut être que reconnaissant envers cette formation radieuse.
Un simple but, mais ô combien pénible à décrocher, aura suffi pour propulser l’ASS à la seconde place du classement. Un statut de dauphin qu’elle partage désormais avec le Raja casablancais. L’ASS grimpe ainsi de trois marche et sur son passage, elle aura supplanté le CODM et le WAC.
Avec 44 points dans le compteur, l’ASS se positionne à six longueurs du leader qui signe une véritable hégémonie sur le championnat depuis bien longtemps. Sachant que la saison a encore quatre journées avant d’arriver à terme, tout reste jouable et l’ASS dispose de toute la légitimité de voir loin.
Le leader hégémonique, les FAR en l’occurrence qui règnent sans partage et qui commencent à entrevoir le bout du tunnel, est passé à côté d’une belle réalisation, tout comme son adversaire de cette 26e journée, le Raja. En effet, chacun des deux antagonistes avait une occasion en or de mieux se positionner. Mais le nul (1-1) sur lequel ils se sont séparés n’a arrangé personne, si ce n’est l’ASS toutefois, qui a profité du statu quo des deux compères.
Le RCA est donc resté à six longueurs des FAR, alors que l’écart pouvait être réduit considérablement. Idem pour les Militaires qui auraient pu prendre l’air et ne laisser que poussière aux poursuivants. Sans chercher à vexer ni l’un ni l’autre, cette issue est la meilleure des choses qui pouvaient arriver. Celle-ci rajoute de sel au championnat, le suspense en croîtra et une belle fin de saison est désormais en perspective. Arrivent ensuite le CODM et le Wydad qui participent à la traque de près, mais qui ne sont pas toujours au rendez-vous du succès. Chacun de son côté, les deux ex aequo ont été contraints au partage des points à l’issue des nuls blancs qu’ils ont récoltés.
Le CODM avait un match relativement difficile face à l’Olympique de Khouribga. Tandis que le WAC fut tenu en échec par l’Ittihad de Tanger, hiérarchiquement inférieur et à qui revient le mérite d’avoir tenu tête à un grand club dans son fief. Le Mouloudia d’Oujda a, elle aussi, vécu un véritable cauchemar en rentrant lesté d’une défaite (1-0) face à l’Ittihad Zemmouri de Khemisset, qui se situe à un point de la seconde place relégable.
Lanterne rouge depuis bien des journées, le KAC de Kénitra a encore essuyé une défaite face au Chabab de Mohammédia (1-0). Les choses se sont véritablement corsées pour le KAC, qui reste à onze longueurs du repêchage. La mission est presque impossible car elle dépend de nombres d’élucubrations impraticables. Pour ce faire, le KAC doit gagner tous les matchs restants et engranger les 12 points y inhérents. Secundo, la Renaissance de Settat, qui occupe le deuxième siège éjectable, ainsi que l’IZK, ne devraient gagner aucun match des quatre restants. Autant de voltiges qui semblent inconciliables et, en conséquence, le KAC a plus d’un pied dans l’étage inférieur.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *