L’athlétisme se restructure

L’athlétisme se restructure

L’athlétisme national se délocalise. Et c’est le moins que l’on puisse dire. Dès dimanche prochain, la structure d’encadrement mise en place par la Fédération royale marocaine d’athlétisme sera renforcée par quinze nouvelles unités locales d’entraînement. «C’est une première dans l’histoire de l’athlétisme national. Cette discipline, très populaire dans les différentes régions du Royaume, avait besoin d’être localisée. De nombreuses villes marocaines regorgent d’énormes potentialités qui n’ont besoin que d’être découvertes», estime l’ancienne athlète Naïma Benboubker, responsable de cette opération au sein de la FRMA. Ces unités accueilleront quelque 335 athlètes minimes et cadets, garçons et filles qui seront encadrés par 49 entraîneurs. «Pour assurer une réussite complète à cette opération, ces derniers seront rémunérés au niveau régional. De cette manière, ils seront motivés et se consacreront uniquement à la découverte de nouveaux talents. A cet effet, un important budget a été alloué par la Fédération à cette opération», ajoute Mme Benboubker. Ces unités d’entraînement ont élu domicile dans quinze villes du Royaume : Casablanca, Rabat, Oujda, Meknès, Fès, Marrakech, Khouribga, Salé, Khémisset, Benguérir, Azrou, Guelmim, Aïn Harrouda, Kénitra et Ifrane. «Le choix de ces villes n’est pas aléatoire, explique l’ancienne athlète. La Fédération royale marocaine d’athlétisme avait réalisé une multitude d’études. Et c’est sur la base des statistiques recueillisque le choix s’est porté sur les régions où les unités d’entraînement ont été implantées », Le classement des athlètes issus des ces régions lors des différentes manifestations organisées par la FRMA a été notamment pris en compte. Et ce n’est que le début. Ce premier dispositif qui compte une quinzaine d’unités sera renforcé par un second, prévoyant la création de treize autres unités, dans le but de motiver les meilleurs athlètes et cadres, ajoute Naïma Benboubker. Cet intérêt affiché envers les jeunes catégories est d’autant plus important que le Maroc s’apprête à abriter en juillet 2005 une grande manifestation athlétique, les Championnats du monde cadets en l’occurrence. C’est dans cette perspective que la direction technique nationale avait établi un plan de prospection, de préparation et de suivi des meilleurs athlètes de ces catégories. «Assurer la relève des athlètes, champions en leurs catégories, devient plus que jamais un impératif pour permettre à l’athlétisme national de garder sa place sur les marches des podiums internationaux», précise Naïma Benboubker. La mise en place des ces unités était d’ailleurs au centre d’une réunion tenue, vers la fin de la semaine dernière au siège de la FRMA, avec les responsables de ces unités, au cours de laquelle il a été procédé à l’examen des différents aspects technique, logistique et humain à même d’assurer le succès de cette opération, a précisé un communiqué de l’instance fédérale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *