Le 123ème derby sourit aux Verts : Le Raja nouveau dauphin

Le 123ème derby sourit aux Verts : Le Raja nouveau dauphin

Des rues quasiment désertes et des cafés pleins à craquer… c’est le scénario habituel qui se joue à Casablanca le jour du fameux derby. Un jour pas comme les autres qui anime grands et petits, femmes et hommes. Ce jour de fête a opposé les frères ennemis.

Le Raja et le Wydad devaient se rencontrer fin novembre pour le compte de la dixième journée de la Botola Maroc Telecom mais l’indisponibilité du stade figurait parmi les principaux facteurs du report.

Finalement c’est samedi que les Verts et les Rouges ont croisé le fer. Ce qui rend cette rencontre éternellement passionnante, c’est sa particularité. Car quel que soit l’enjeu ou le classement des équipes dans le tableau général, l’émulation bat toujours son plein. D’ailleurs, il s’agit d’un match qui a opposé un Raja en haut du tableau à un Wydad qui peine à remonter la pente et se limite à une 12ème position qui ne gratifie en rien son excellent parcours en 2017 et qui l’a vu remporter son 19ème titre de champion du Maroc et sa deuxième Ligue des Champions.

Entre la volonté des Aigles verts de se rapprocher davantage du leader le Hassania d’Agadir et l’ambition des Rouges de quitter le bas du tableau tout se jouait. Mais au final, la volonté a pris le dessus sur l’ambition.

Malgré une crise sans précédent qui secoue le Raja, les hommes de Juan Carlos Garrido ont remporté le 123ème derby casablancais. Un soulagement pour le Raja qui retrouve la deuxième position du classement général. Cependant, il ne fallait pas s’attendre à un derby chaud bouillant au niveau du jeu. Les spectateurs ne se sont pas rués massivement vers le complexe Mohammed V comme accoutumé. Nombreux ont préféré suivre le match sous la couette. Quoi qu’il en soit, le plus important pour les deux équipes était la victoire. Et au vu des récents événements qui se sont produits chez les Verts, notamment ceux concernant leur assemblée générale et les différends qui existent entre le président Said Hasbane et les adhérents, les coéquipiers d’Oulhaj se contenteront largement du premier succès en 2018, même face à un adversaire décevant.

Dans une première période mi-figure mi-raisin, le Wydad ne se procurait que peu d’occasions. C’était à peine mieux du côté du Raja, bien en place et qui cherchait à se rassurer.

Toutefois, ce fut le Wydad qui ouvre le score sur une balle arrêtée. C’est le défenseur Omar Boutayeb qui inscrit le premier but contre son propre camp à la 20ème minute du jeu, avant que Mouhcine Iajour (33è) n’égalise la mise pour les hommes de Juan Carlos Garrido, en transformant avec brio un coup franc. Badr Banoun a assené le coup de grâce aux Rouges, en inscrivant d’une magnifique tête le but victorieux à trois minutes de la fin du temps réglementaire de la rencontre.

Cette victoire permet aux Verts de prendre la deuxième position avec 28 points, deux unités derrière le leader le Hassania d’Agadir, alors que le Wydad ne bouge pas d’un cran.

Ce dernier ne profitait pas de la pause, ni de la nouvelle recrue sur laquelle comptait énormément le public du Wydad, à savoir Alejandro Quintana.

La septième défaite des Rouges les fait tomber de Charybde en Scylla compromettant les chances d’un redressement. Quatorze points séparent le Wydad du leader. Le nouvel entraîneur Fouzi Benzerti perd ainsi son premier match. Pour redresser la barre, il aura du pain sur la planche.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *