Le Barça fait un pas vers la finale

Le Barça fait un pas vers la finale

La première manche du choc FC Barcelone-AC Milan, l’une des affiches les plus attendues de l’année, a été remportée par les coéquipiers de Ronaldinho, grâce un but de Guily. Mardi soir, au stade Guiseppe-Meazza, le FC Barcelone a ainsi franchi un pas vers la qualification pour la finale de Ligue des champions de football, mais le AC Milan n’abdique pas. Pour les Milanais, tout devra se jouer désormais lors du match retour.
Les joueurs du Barça n’ont pas caché leur joie après cette victoire qui leur offre un avantage comptable et psychologique net, avant le match retour qui sera disputé mercredi prochain sur leur terrain.
Les Catalans, qui forment actuellement l’une des meilleures équipes du monde, restent toutefois prudents car après s’être inclinés chez eux, les Milanais n’ont plus rien à perdre.
La première période était assez équilibrée, quelquefois explosive, et légèrement à l’avantage du Milan. Et Gilardino, qui remplaçait Inzaghi souffrant, peut s’en vouloir : il a manqué deux des plus belles occasions d’un intense match européen. Le Barça, de son côté, a réussi quelques-uns de ses enchaînements de classe, mais sa défense a donné des signes de faiblesse dans l’ambiance fantastique d’un San Siro rugissant.
Dès la 15e minute, elle souffrait sur une touche longue qui aboutissait à une frappe du gauche de près de Gilardino sur le poteau droit de Victor Valdes. Dans la foulée, Shevchenko tentait une tête piquée. Malheureusement pour lui, le gardien barcelonais veillait et a repoussé la frappe au corner (16).
Les Catalans répliquaient par une frappe de loin d’Eto’o qui ne trompait pas la vigilance de Dida (23), puis par une attaque de Giuly, lancé, qui terminait dans les bras du gardien brésilien (27).
La fin de la première période était moins intense, comme si le round d’observation entre les deux équipes se prolongeait. À une frappe de Giuly sur Dida (34) ou un tir d’Eto’o au-dessus (42) répondait un coup franc de Pirlo (32). Mais c’est encore Gilardino qui manquait inexplicablement une reprise dans la surface en expédiant le ballon au-dessus (35).
Après la pause, Milan se montrait dangereux grâce à une passe piquée de Shevchenko pour Kaka, par-dessus la défense, mais Gilardino arrivait trop tard pour reprendre le centre au cordeau du Brésilien (51).  Sur une action semblable, Ronaldinho, après un petit numéro de dribbleur, lançait, d’une passe fouettée de l’intérieur du droit, Giuly au coeur de la défense adverse, et du coin gauche des 5,50 m, l’international français trompait cette fois Dida d’un puissant tir du gauche (57).
Ce but semblait assommer les Milanais, car, sur un contre mené par Giuly, "Ronnie", d’un dribble génial, s’avançait et décochait une frappe croisée du droit qui s’écrasait sur le poteau de Dida (64). Deux minutes plus tard, Iniesta s’enfonçait dans la défense adverse, trouvait un appui, et frappait, mais Dida bloquait son tir.
Les Milanais se reprenaient enfin dans les dix dernières minutes. Le Brésilien Kaka lançait Ambrosini dans la profondeur, mais la frappe de l’Italien était trop croisée (81). Sur un corner, une tête de Maldini était arrêtée par Valdes (88), et les derniers feux milanais s’éteignaient.
Même si la seconde période fut à l’avantage des Catalans, les Milanais estiment qu’il reste possible de réussir un exploit la semaine prochaine au Nou Camp.
« Nous nous sommes créé plus d’occasions que nos adversaires et cela nous permet d’espérer faire quelque chose au match retour », a commenté le milieu néerlandais Clarence Seedorf.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *