Le Barça se qualifie de justesse

Le Barça se qualifie de justesse

Etant dans l’obligation de battre le Werder Brême pour se qualifier pour les 8e de finale de la Ligue des champions, le FC Barcelone a honoré son contrat, mardi, lors de la dernière journée de la phase de poules. Il a ainsi a évité, in extremis, une déshonorante et précoce élimination.
L’autre billet mis en jeu lors de cette soirée est revenu à l’AS Rome, vainqueur au stade olympique de Valence CF 1-0. Le tenant du titre, auteur d’un début de compétition laborieux dans le groupe A (deux victoires, deux nuls, une défaite) et indigne de son effectif étoilé, jouait gros ainsi qu’une bonne partie de sa réputation face au Werder.
Mais soutenus par plus de 90.000 socios, les Catalans n’ont pas tremblé et ils ont pris, très tôt, les choses en main grâce au talent de leurs individualités. Et c’est la première d’entre elles, Ronaldinho, qui a montré la voie à ses coéquipiers sur un coup franc à ras de terre peu avant le premier quart d’heure de jeu (13e).
Dès lors, le plus dur était fait pour le Barça et Gudjohnsen, idéalement servi par Giuly, pliait l’affaire cinq minutes plus tard. L’humiliation d’une sortie prématurée dès le premier tour, du jamais vu pour un détenteur du trophée depuis l’instauration de la nouvelle formule de la C1 en 1992, était définitivement jetée aux orties. «Il faut toujours essayer de faire la différence avec la mentalité qui convient, a commenté l’entraîneur Frank Rijkaard. C’est ce que nous avons fait en première période. Ce résultat nous apporte beaucoup de sérénité».
Les Allemands devront se contenter des 16e de finale de la Coupe de l’UEFA. Une mince consolation pour le leader de la Bundesliga après un parcours des plus honorables en compagnie de deux ogres européens: Barcelone et Chelsea.
Les Blues, déjà qualifiés pour les 8e de finale, ont, eux, fait le minimum mais se sont emparés de la première place du groupe contre le Levski Sofia (2-0), qui, battu pour la sixième fois en six rencontres, quitte l’Europe après avoir encaissé la bagatelle de 17 buts.
La Roma poursuit également son parcours et rejoint au prochain tour deux autres clubs italiens, l’AC Milan et l’Inter Milan. Malgré l’absence de leur capitaine Totti, touché à la cheville droite, les Romains ont vaincu une équipe de Valence assurée de la première place du groupe D et qui avait sûrement la tête ailleurs.
Le Shakhtar Donetsk est reversé en C3 après le nul ramené du Pirée aux dépens de l’Olympiakos (1-1) de même que le Spartak Moscou (groupe B), qui restait pourtant sur 12 matches à l’extérieur sans victoire en Ligue des champions depuis un succès à Lisbonne en 2000.
Les Russes ont conjuré le mauvais sort au bon moment et retrouvé avec un égal bonheur le stade José-Alvalade, douchant les espoirs du Sporting (3-1).
Lors du match au sommet de la poule, le Bayern, tenu en échec par l’Inter Milan 1-1 à Munich, a fêté de manière mitigée la 100e apparition de son capitaine et gardien Oliver Kahn en C1, mais il a  terminé en tête. Dans le groupe C, les jeux étaient déjà faits avant cette sixième et dernière journée avec les qualifications de Liverpool et du PSV Eindhoven. Bordeaux en a tout de même profité pour soigner sa sortie avec un succès de prestige aux Pays-Bas (3-1). Les Reds, pour leurs retrouvailles avec le stade Atatürk d’Istanbul, deux ans après leur mémorable exploit face à l’AC Milan en finale de la Ligue des champions, n’ont pas fait mieux que les Néerlandais et se sont inclinés 3-2 face à Galatasaray.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *