Le Brésil brise le rêve américain

Le Brésil brise le rêve américain

Le Brésil, tenant du titre, a remonté deux buts aux Etats-Unis pour remporter la Coupe des Confédérations (3-2), cassant net l’immense espoir de la jeune équipe américaine de remporter un premier grand trophée intercontinental, dimanche à Johannesburg. Le +futbol+ est resté le maître, mais le coup n’est pas passé loin… Le capitaine Lucio est lui-même allé chercher son trophée en marquant de la tête le but vainqueur (84).
Les Etats-Unis menaient pourtant 2-0 à la mi-temps, grâce à Clint Dempsey (10) et Landon Donovan (27), au bout d’une contre-attaque éclair, et les quintuples champions du monde se dirigeaient vers un affront qui aurait fait scandale, de Rio à Sao Paulo. Luis Fabiano, le meilleur buteur du tournoi (5 buts), a relancé son équipe en marquant dès la reprise (46) sur une passe de Maicon, avant d’égaliser en reprenant une frappe de Robinho sur la transversale (74). Une action initiée par Kaka, élu meilleur joueur du tournoi. Puis Lucio a concrétisé la domination permanente des Brésiliens sur un corner d’Elano.
Le Brésil s’était longtemps cassé les dents sur le défense américaine, qui trouvait toujours un pied ou une tête pour dégager, et en particulier sur le gardien, Tim Howard, élu «gants d’or» de la compétition.
La «Seleçao» était «fatiguée», Dunga l’a assez répété pour justifier les moins bons matches de son équipe contre l’Egypte (4-3) et l’Afrique du Sud (1-0), des succès à chaque fois arrachés dans les dernières minutes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *