Le Cameroun gracié par la FIFA

Sanctionnée, le 16 avril dernier, de six points dans les qualifications pour le Mondial-2006, pour avoir porté une tenue, jugée non conforme au règlement, durant la Coupe d’Afrique des nations 2004 en Tunisie, la sélection du Cameroun a bénéficié d’une mesure de grâce de la part de la FIFA. Cette mesure qui a été adoptée par acclamation intervient après une requête transmise au président Joseph Blatter, par les 52 pays membres de la Confédération africaine de football (CAF), réunis à Paris à la veille du Congrès, y compris de la part des adversaires du Cameroun dans leur groupe de qualification. Par ailleurs, la FIFA a signé, après plusieurs mois de négociations, le Code mondial antidopage avec le président de l’Agence mondiale antidopage (AMA), le Canadien Dick Pound, et le président du Comité international Olympique (CIO), le Belge Jacques Rogge. La FIFA, avant-dernière grande Fédération à ratifier ce Code (seule l’Union cycliste internationale n’a pas encore signé), a cependant obtenu que M. Pound lise un texte à la tribune en insistant notamment sur la gestion individuelle des cas, avec une sanction individualisée, et la saisie du Tribunal arbitral du sport (TAS) une fois les recours épuisés.
D’autre part, le président Joseph Blatter a lancé une virulente attaque contre le G14, le groupement d’intérêt économique rassemblant les 18 clubs professionnels les plus puissants d’Europe, demandant aux 204 présidents de Fédérations « d’assumer leur responsabilité contre un mouvement reconnu par personne ». « Jamais nous ne pourrons accepter que l’on veuille détruire les équipes nationales au profit d’organisations de clubs qui veulent à tout prix installer un régime qui est contre nos statuts et qui n’hésitent pas à attaquer la FIFA en justice », a insisté M. Blatter en demandant au congrès de « donner un carton jaune » à une organisation « non reconnue par la FIFA, ni par l’Union européenne de football (UEFA) ».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *