Le choc des Aigles

Le choc des Aigles

Qui des Aigles, ceux de Tunisie ou ceux du Nigeria, seront gratifiés par la participation au dernier match de la CAN-2004 ? Difficile de se lancer dans une entreprise de divination sans risquer de rater le coche. Et pour cause.
D’un côté, des Aigles de Carthage en possession de tous les atouts qu’une qualification suppose. Les crampons ravageurs, résultat à l’appui, en plus d’une solide détermination et du soutien indéfectible du public, la Tunisie fait office d’un challengeur coriace. Sa quête pour une première CAN leste davantage son étiquette d’adversaire périlleux. En conséquence, lui passer sur le corps nécessite beaucoup de zèle, de sang-froid et de technicité. Il s’agit de faire parler l’expérience pour éviter l’éviction face à elle.
De l’autre côté, des Super Eagles réputés pour leur force de frappe et leur redoutable statut de bannisseurs. Après leur match inaugural où les Lions de l’Atlas ont eu raison d’eux, les Nigérians ont vite fait de se ressaisir et de se réconcilier avec leur réputation de rouleau compresseur. Animés par la quête d’un troisième titre continental, les Super Eagles sont un obstacle difficile à franchir.
À l’image de l’autre demi-finale où le Maroc et le Mali croiseront le fer, la rencontre Tunisie-Nigeria n’est autre que la confrontation entre deux écoles distinctes : le football maghrébin versus celui de l’Afrique noire.
Deux styles différents qui ne manqueront pas d’imprégner ce choc d’une touche particulière, générant au passage un match palpitant. D’autant plus que ce match au sommet s’apparente vraisemblablement à une finale avant la lettre, les deux belligérants étant favoris bien avant l’entame des phases finales de la CAN. Le théâtre de ce combat virulent se situe à Radès et sera, on n’en doute point, effervescent pour cette sortie décisive dans l’Histoire du football tunisien.
Occupant la 7e place parmi les Nations africaines, la Tunisie arrive en 45e position au classement mondial établi par la FIFA. Depuis octobre 2002, c’est le sélectionneur français Roger Lemerre, 62 ans, qui mène l’équipe au bout de sa baguette magique. Grâce aussi bien aux joueurs locaux que ceux épars un peu partout en Europe, l’équipe affiche un niveau excellent, palpable à travers les matchs épiques qu’elle a livrés depuis le début de la CAN. La Tunisie compte, par ailleurs, à son actif dix participation à la Coupe d’Afrique des Nations contre trois au Mondial.
En face des Aigles de Carthage, une sélection nigériane qui a su développer, aussi bien au niveau continental que mondial, un savoir-faire et un talent footballistique saisissants. Christian Chukwu, dit «Chairman», 53 ans, mène l’équipe de main de maître depuis août 2002. Ses hommes sont sous la houlette du capitaine Agustin Okocha « Jay Jay», évoluant en Angleterre. Douze fois présents aux phases finales de la CAN, en plus de leur participation à trois éditions du Mondial, les Super Eagles se situent à la 35e place du classement de la FIFA. Ils occupent en revanche la 4e position parmi les Nations africaines.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *