Le club d’origine de Ronaldinho demande à la FIFA de sanctionner le PSG

Le Gremio porto Alegre (D1 brésilienne) a annoncé avoir demandé à la Fédération Internationale de Football (FIFA) de sanctionner le Paris Saint-Germain, qui ne lui a pas encore versé les 6,49 millions d’euros que la FIFA l’avait enjoint de payer le mois dernier pour le transfert de Ronaldinho. De son côté, la FIFA a indiqué qu’aucune plainte officielle émanant du Gremio ne lui était encore parvenue. « Le PSG avait jusqu’à lundi pour solder sa dette, a expliqué à la presse brésilienne le vice-président du Gremio, Homéo Bellini Junior. Comme cette somme ne nous a pas été versée, nous exigeons une action de la FIFA. » Le 1er novembre, la commission spéciale du statut du joueur de la FIFA avait décidé que le Paris Saint-Germain devait verser au Gremio 6,49 millions d’euros sous 30 jours pour le transfert de Ronaldinho, aucune solution à l’amiable n’ayant été trouvée. Cette décision avait clos un contentieux vieux de dix mois au sujet de Ronaldinho, qui joue désormais pour le PSG après que son contrat avec Gremio eut pris fin le 15 février. Initialement, Gremio demandait une indemnité de 71 millions de Reals (28 millions d’euros) pour le départ du joueur. Le PSG estimait pour sa part que Ronaldinho, 21 ans, pouvait être transféré sans indemnité, du fait de la loi Pelé, entrée en vigueur le 26 mars. Cette loi brésilienne rend théoriquement libres les joueurs au terme d’un premier contrat de cinq ans. ` Après la réunion de la commission spéciale du statut du joueur, le Gremio s’était borné à annoncer qu’il entendait contester cette décision, qui n’est pas susceptible d’appel, s’appuyant sur un jugement préliminaire de la justice du travail brésilienne qui avait fixé à 34,7 millions d’euros la somme à percevoir pour le transfert.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *