Le CMC renaît de ses cendres

Le CMC est de retour après plus de quatre années d’absence. Du coup, le club se lance dans l’organisation du National de tennis des jeunes. Une cérémonie tennistique largement convoitée par les tennismen nationaux, toutes catégories confondues. En effet, le tournoi sera une occasion pour les poussins, les benjamins, les cadets et les juniors des deux sexes de se mesurer les uns aux autres. Le tournoi débute aujourd’hui et se poursuivra jusqu’au 12 juillet, pour le grand plaisir des meilleures raquettes nationales. Parallèlement et comme suscité, ce tournoi national intervient après la réouverture du Cercle Municipal de Casablanca. Un retour qui a été l’occasion pour le comité d’organiser une conférence de presse, à laquelle étaient présents le président de Fédération royale marocaine de tennis, Mohamed M’jid, Abderrazek Benchekroun et Mohamed Chalf, respectivement premier et second vice-président du CMC, ainsi que d’autres membres du comité. Mohamed M’jid avait fait part de son émotion quant à la renaissance du CMC, soulignant que «le CMC peut compter sur la fédération et son soutien pour l’organisation de manifestations similaires, à l’image de ce tournoi qui fait office de foetus en la matière». Le président de la FRMT avait indiqué que la réouverture du CMC constituera «un retour des jeunes à la vie sportive, culturelle et éducative», qualifiant le CMC de «poumon de Casablanca». «C’était un club où les familles se réunissaient (…) de grands noms du tennis Open sont passés par le CMC», avait déclaré M’jid faisant un tour d’horizon sur l’historique de CMC. Benchekroun avait insisté sur le caractère particulier de l’organisation du National des jeunes juste après la réouverture du club, parlant à ce propos de nouveau départ. «Le CMC reprendra ses activités, comme par le passé, il formera des champions et redeviendra un pilier incontournable du tennis national», avait pour sa part déclaré Benchekroun. Faisant un rappel de l’âge d’or du CMC, Mohamed Chalf avait, quant à lui, indiqué que «notre priorité était de créer une école de tennis qui s’occupera des jeunes et produira des élites, l’école est aujourd’hui sur pied et une centaine de jeunes y évoluent, le National des jeunes est le couronnement de ces efforts (…). le CMC est un club omnisports, où chaque discipline dispose d’un comité spécifique, et nous prendrons désormais part à toutes les compétitions fédérales.»

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *