Le CODM seul aux commandes

Le CODM seul aux commandes

Le CODM a retrouvé son fauteuil de leader, après en avoir été délogé deux semaines de cela. Les Meknessis sont aussi bien redevables à leur belle prestation contre le Kawkab de Marrakech qu’au faux-pas de l’Olympique de Khouribga devant l’Association Sportive de Salé. En effet, le CODM a, certes, disposé du KACM (2-0), mais le hasard a bien fait les choses, grâce à la défaite surprise de l’OCK, dépeint comme un rouleau compresseur sans pitié, devant une ASS qui vient d’intégrer le GNF-1 et qui fait un parcours jusque-là irréprochable. Après quatre victoires consécutives, les Phosphatiers devaient donc trébucher devant des Slaouis qui, grâce à cette inestimable victoire, doivent être gonflés à bloc lors des prochaines journées. Sans oublier leur musette qui s’enorgueillit de trois points salvateurs. Quant au CODM, celui-ci crédite son compte de trois point pour atteindre un total de 24, soit à une seule longueur d’avance seulement sur ses poursuivants directs, l’OCK et les FAR. Les militaires, justement, qui étaient devenus redoutables ces dernières journées, accumulant victoire sur victoire, ont tout simplement raté leur sortie lors de l’unique match avancé de cette 12e journée du GNF-1. En dépit du fait d’évoluer dans leur fief, les FAR n’ont pu faire meilleure figure que de sortir à égalité (1-1) face l’Ittihad de Tanger, une équipe qui occupe la seconde place de relégation mais qui tente, tant bien que mal, de s’en extirper. Tout comme l’OCK, les FAR sont passés, là, devant une victoire qui aurait le mérite de leur concéder les rênes du Championnat. Pour leur part, les Aigles Verts semblent avoir retrouvé leur vitesse de croisière pour cette saison. Affranchi du joug de son engagement au niveau continental, qu’il a clos en apothéose en remportant la Coupe de la CAF, le Raja renoue avec le foot qui lui fait office d’étiquette. Histoire de rattraper le temps perdu et de bourrer autant que possible la besace, les Rajaouis sont partis chercher une victoire capitale mais de justesse, à Khémisset (1-2). En effet, le Raja a forcé la décision dans le temps additionnel sur un coup de pied de réparation, transformé par Diallo à la 95e minute, sachant que les locaux venaient juste de remettre les pendules à l’heure, à la 92e minute par Lamrabet. Le Raja, qui culmine actuellement à 22 points, soit à deux longueurs seulement du CODM, est supposé devenir leader au cas où il mettrait le match-retard qu’il compte à son avantage. Une possibilité qui reste envisageable mais pas certaine, on parle de foot et rien n’est jamais gagné d’avance. L’heureux dénouement de cette journée fut, sans conteste, la victoire du Chabab de Mohammedia, qui a finalement conjuré le mauvais sort et signé sa première victoire. D’autant plus que ce succès (2-0) s’est réalisé sur le dos du Mouloudia d’Oujda, une équipe qui avait, pourtant, fait une entrée fracassante au GNF-1.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *