Le CODM, seul en tête

Le CODM, seul en tête

Victorieux du KACM (2-0), samedi après-midi en match avancé, le CODM de Meknès s’est emparé provisoirement du fauteuil du leader, à l’issue de la septième journée, disputée le week-end dernier. Les hommes du Suisse Raoul Savoy ont profité de la défaite du co-leader la Jeunesse Massira, qui s’est fait surprendre sur son propre terrain par l’équipe de l’Olympic de Safi qui, par la même occasion, enregistre sa première victoire de la saison. Victoire qui remontera, certainement, le moral des poulains d’El Amri, avant-derniers du classement.
Meilleure défense depuis le début de championnat, 630 minutes de jeu sans encaisser le moindre but, le CODM a non seulement réussi à préserver sa cage, mais à creuser l’écart qui le sépare de ses poursuivants immédiats, notamment le WAC, qui a fait l’essentiel grâce à sa courte, mais précieuse victoire (1-0) face aux FAR, dimanche au Complexe Sportif Mohammed V à Casablanca. Et c’est encore le bombardier des Rouge et Blanc, Benchrifa, qui a sauvé et les meubles et le coach Français Jacky Bonnevay, objet de tirs croisés ces derniers temps, surtout depuis la victoire dans la douleur des coéquipiers de Lemyaghri en Ligue des Champions Arabes face à la formation bahreïnie Rifaâ. En revanche, les protégés de M’hamed Fakhir ont encore une fois trébuché laissant filer l’occasion de rejoindre la tête du peloton.
La bonne affaire de cette septième journée est à mettre à l’actif de l’Union Sportive de Touarga, vainqueur par le strict minimum du Mouloudia d’Oujda (1-0). Trois points qui permettent aux poulains de Abderazzak Kaïri de se hisser à la quatrième position. Co-leader, il y a à peine trois journée, le Chabab de Mohammédia a encore une fois laissé des plumes face à l’Olympique de Khouribga. Les hommes de Raâd n’ont rien pu faire face au réveil des Phosphatiers (3-1). Victoire acquise grâce à Abdessamad Rafik, auteur d’un triplé, et qui a permis aux protégés de Méliani de mettre fin à une série de mauvais résultats qui n’est pas propre au club. En déplacement à Khémisset, le Raja de Casablanca a essuyé sa troisième défaite en quatre sorties à l’extérieur. Premier à ouvrir le bal, le champion en titre s’est vu rattraper, avant d’encaisser un second but dans le temps additionnel.
Beaucoup de travail attend le Français Alain Fiard aussi bien sur le plan défensif qu’au niveau de la discipline. Car les diables, et c’est devenu une habitude, n’arrivent pas à finir le match à onze.
À chaque fois, c’est un joueur qui quitte prématurément le terrain et laisse ses coéquipiers dans le pétrin (Chadli, Aboucherouane, Edgar…). S’il y a une autre équipe qui a signé son premier succès de la saison, c’est bel et bien l’Ittihad de Tanger. Les Tangérois se sont imposés face à l’ASS. Il semble que les Slaouis ne sont pas encore remis de leur élimination, mercredi dernier, devant la formation koweïtienne du Koweït Koweïti. Ouf de soulagement également pour le Moghreb Fès, qui a su arracher le match nul face au Hassania d’Agadir au stade Inbiaat (2-2).
Au terme de cette journée, le MAS occupe la quatorzième place devant l’Olympic de Safi et le Kawkab de Marrakech, bon dernier.
Ce qu’il faut aussi retenir de cette septième journée c’est que cette dernière a été riche en buts : 20 réalisations en tout. Malgré le jeûne, les attaquants ont réussi à faire parler la poudre. Et tant mieux pour le public.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *