Le CODM vise le doublé

La commune urbaine de Hay Mohammadi va tenter pour la seconde fois successive de se qualifier pour la finale. Le CODM vise le doublé malgré de nombreuses blessures. En effet, la cascade de blessures qui inonde le champion du Maroc, le CODM, depuis la semaine dernière, a projeté sur le devant de la scène ces jeunes d’une moyenne d’âge d’à peine 20 ans.
Privé de El Himer qui a contracté une double fracture au bras contre le FUS, Alami plâtré pour entorse grave de la cheville, Lachhab également indisponible pour blessure et la liste n’est pas définitive.
L’entraîneur meknassi Nourdine Bouhadioui a dû piocher, malgré lui, dans le réservoir local pour pallier cette hécatombe. En dépit de la tempête qui s’est abattue sur le navire codémiste, celui-ci devra maintenir le cap pour tenter le doublé, surtout que son rival, la Rabita, fut écartée prématurément de la compétition par les redoutables Rajaouis.
Ces derniers sont plus motivés que jamais pour décrocher leur billet de la finale. Ils sont capables de tout, les Diables verts. «Notre match contre le Raja ne sera pas du tout repos. Celui-ci est sur la pente ascendante. Le fait d’avoir éliminé la Rabita en dit long. Pour notre part, les blessures vont sans aucun doute bouleverser notre schéma tactique, mais avec l’apport des jeunes talents du club nous allons essayer de surmonter cet handicap bien que ces derniers manquent énormément d’expérience», souligne l’entraîneur du CODM Bouhadioui.
Pour ce qui est des nouveaux promus en division d’excellence, la C.U.H.M sera confrontée aux F.A.R dans une rencontre qui promet ! L’opposition entre les communautaires, rôdés depuis la saison dernière à ce niveau de la compétition, et les militaires, sûrs d’eux et pratiquent un jeu ouvert et solide, promet d’être de toute beauté. Tous les adeptes de la petite balle orange s’attendent à un match musclé, certes, mais surtout de voir un handball agréable, intelligent et offensif.
«Je respecte l’équipe des F.A.R qui possède des joueurs talentueux et disciplinés que je qualifie de professionnels car ils ne font que du handball dans le centre des F.A.R. Néanmoins la rencontre sera très serrée, mais le club qui sera le plus calme tactiquement et normalement accédera automatiquement à la finale de ce prestigieux trophée», déclare M. Rokchi Abdelilah coach de la CUHM. Interrogé sur la question selon laquelle, laquelle des deux équipes souhaiterait-il rencontrer au cas ou il passerait en finale, M. Nourdine Bouhaddioui entraîneur du CODM a répondu : «la commune urbaine de Hay Mohammadi est une école de handball très connue au niveau national surtout qu’elle compte parmi les clubs d’élite.
Pour ce qui est des FAR, ce club est très bien structuré et bien encadré ce qui fait de lui une force non négligeable. Les acquis feront de ce match une coriace demi-finale à travers laquelle le handball sortira le grand gagnant. Pour ma part je n’ai aucune préférence, je respecte toutes les équipes, mais je ne crains aucune ».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *