Le comité du KACM met de l’ordre dans la maison

Le comité du KACM a tenu mardi soir une réunion élargie à laquelle ont assisté le président du comité directeur, Mohamed Mediouri, les adhérents de l’équipe et la presse locale. Cette rencontre était destinée à se pencher sur l’état de l’équipe de football qui a connu une situation de crise sans précédent. L’essentiel des débats a été consacré à la composition du comité du club après la démission de son président, Mohamed Jazouli en mois de juillet dernier. Même si le président délégué Mohamed Benchekroun assure, depuis, l’intérim, tout le monde veut repartir sur de nouvelles bases. Deux options ont été proposées par l’assistance, soit constituer un comité provisoire pour assurer la gestion de l’équipe, soit provoquer une assemblée générale extraordinaire. Après moult discussions, les intervenants ont décidé de provoquer l’AGE dans 15 jours. En attendant la direction du KACM a été confiée à quatre membres du comité actuel. Auparavant, ce dernier a démissionné en bloc à l’exception de Mohamed Benchekroun, Mohamed Berrada, Abderrahmane Talal et Mohamed Ghaouat. Ce sont ces derniers qui auront la charge de gérer le quotidien de l’équipe tout en préparant les assises précitées. Par la suite, l’attention des personnes présentes a été retenue par la situation financière du club qui souffre de liquidités même si ses biens immobiliers lui assurent des revenus substantiels. Le capital immobilier du KACM s’éleva en effet à 12 milliards de centimes répartis en grosse partie entre celui de la place de la liberté et celui se trouvant autour du stade Hadj Larbi Benbarek.Mais le club possède aussi le café centre de formation à Bab Doukkala, la résidence Sidi Youssef ben Ali et la salle Benchekroun. Mais si ces biens sont la propriété du club, le KACM ne peut en profiter aujourd’hui si l’on croit les dires de ses dirigeants. D’après ces derniers, il faudrait attendre que le statut de notre football change en celui de professionnalisme pour que le club puisse fructifier ces biens. C’est dans ce système, precise-t-on, que l’immobilier du KACM peut attirer les investisseurs. Il faut rappeler que l’équipe marrakchi avait démarré la saison avec un budget de 200 millions de centimes et que seule une rallonge de 50 millions a pu être procurée. Il faut attendre l’assemblée générale extraordinaire pour voir comment la situation financière du club va évoluer.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *