Le Dakar 2003 endeuillé

Le Français Bruno Cauvy, navigateur engagé sur le rallye-raid Dakar aux côtés du pilote Daniel Nebot, a trouvé la mort samedi au cours de la dixième étape disputée entre Zilla et Sarir (Libye) sur 554km dont 521km de spéciale.
L’accident de leur Toyota est survenu au 270ème km de la spéciale, ont précisé les organisateurs dans un communiqué. Arrivés sur place en hélicoptère 27 minutes après que l’organisation eut été prévenue, les médecins ont trouvé le véhicule renversé sur la piste et ont constaté le décès de Bruno Cauvy, qui était âgé de 48 ans. Son pilote, Daniel Nebot est sorti indemne de l’accident. A l’issue de la neuvième étape, l’équipage occupait la 63e place au classement général.
Il s’agit du deuxième accident sérieux survenu dans le Dakar en l’espace de trois jours. Le pilote Japonais Kenjiro Shinozuka a été gravement blessé jeudi dans l’accident de sa Nissan lors de la huitième étape, déjà dans le désert libyen. Son état de santé est en « nette amélioration » et il pourrait rentrer dès dimanche à Paris, selon un communiqué médical de la clinique « les Berges du lac » de Tunis.
Après son accident, l’ancien vainqueur de la course, qui a quitté samedi matin le service de réanimation de la clinique, avait été transféré d’urgence en Tunisie à bord d’un avion ambulance. Souffrant d’un traumatisme cranio-facial, il avait été opéré dans la soirée de jeudi.
Le dernier concurrent décédé en course était le pilote amateur Jean-Pierre Leduc, qui s’était tué en 1997, lors d’une spéciale au Mali, a précisé sur son site internet la chaîne de télévision France 2, partenaire du Dakar. L’an passé, Daniel Vergnes, le préparateur des véhicules de l’équipe Toyota Trophy, avait été tué sur la liaison en direction de la ville d’arrivée de la 11e étape. Au total, 13 concurrents ont trouvé la mort depuis la première édition du rallye en 1979.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *