Le Dakar 2005 en deuil

Le Dakar 2005 en deuil

Le Rallye-Raid Dakar est en deuil. Celui qui a dit qu’un malheur n’arrivait jamais seul n’avait sans doute pas tort. L’étape mauritanienne, à elle seule, aura été fatale pour deux pilotes : l’Espagnol Jose Manuel Perez et l’Italien Fabrizio Meoni, à un jour d’intervalle.
Pour mémoire, jeudi dernier, le motard amateur espagnol Jose Manuel Perez a été victime d’une chute lors de la 7e étape du Dakar-2005, entre Zouerat et Tichit, en Mauritanie. Une chute qui allait s’avérer fatale pour le pilote, qui rendit l’âme, lundi matin, à l’hôpital d’Alicante, en Espagne, à l’âge de 41 ans.
«Jose Manuel Perez, dont c’était la quatrième participation, est tombé avant CP1 (premier point de contrôle au km 261 de cette spéciale de 660 km) dans la spéciale Zouerat-Tichit », a précisé le directeur de l’organisation de l’épreuve, Etienne Lavigne, dont les propos ont été rapportés par l’agence France-Presse. «Il a été ramené à Zouerat, où il a été opéré par les médecins de Fidelia». À noter que Fidelia compte une équipe de médecins qui escortent le rallye.
L’intervention des médecins de Fidelia se justifiait par l’état grave de Jose Manuel Perez, qui ne permettait aucunement son transfert. Ainsi, l’équipe médicale ne pouvait rester les bras croisés. Cependant, son rythme cardiaque, qui était au plus bas, a fait que l’intervention s’est déroulée dans de très mauvaises conditions. « Il souffrait d’un traumatisme abdominal grave. ( ) On lui a enlevé la rate, le foie et une partie d’un rein. Il a ensuite été transféré par un avion de l’armée mauritanienne de Zouerat à Nouakchott, puis de Nouakchott à Dakar. Son état était stable, donc on le croyait sorti d’affaire. Dimanche, il a été transféré normalement par Falcon en Espagne, où il est arrivé à Alicante dans la nuit du 9 au 10 janvier (dimanche à lundi). Il est décédé le 10 janvier après son arrivée à Alicante», a indiqué Etienne Lavigne à l’AFP. Au lendemain du décès de Jose Manuel Perez, un autre événement tragique était au rendez-vous du Rallye Dakar. En effet, le motard italien Fabrizio Meoni est mort mardi, dans une chute lors de la 11e étape entre Atar et Kiffa, toujours en Mauritanie. «C’est avec une immense tristesse que le Dakar a appris le décès d’un des plus grands pilotes du rallye, Fabrizio Meoni, survenu lors d’une chute peu après le premier point de passage de la spéciale à 10h15 GMT», a précisé un communiqué de la direction de la course sur le site Internet de l’épreuve.
Fabrizio Meoni, pour la 13e fois présent sur le Dakar, occupait la deuxième position au classement général des motos, derrière le Français Cyril Despres.
Vainqueur du rallye en 2001 et 2002, l’Italien, décédé à l’âge de 47 ans, a chuté juste après le premier contrôle de cette 11e étape, longue de 695 kilomètres, après avoir fait le plein de carburant.
Le Français David Frétigné, qui roulait à proximité de Fabrizio Maoni, a aussitôt signalé la chute de ce dernier. L’équipe médicale dépêchée sur place en hélicoptère, un quart d’heure plus tard, n’aura pas été d’un grand secours au motard italien. « Nous avons envoyé un hélicoptère qui est arrivé sur les lieux à 10h36 GMT. Nous avons procédé à un massage cardiaque pendant 45 minutes, mais cela n’a pas permis de le ranimer. Meoni est décédé à 11h11 GMT», souligne le communiqué.
« Malgré tous les efforts de l’équipe médicale, il n’a pu être ranimé », a déclaré à l’Associated Press un attaché de presse d’Amaury Sport Organisation, l’organisateur de la course.
Marié et père de deux enfants, l’Italien aurait annoncé au départ de Barcelone qu’il disputait son dernier rallye-raid. Une étrange déclaration, car, selon un journaliste espagnol, Jose Manuel Perez avait, également, promis à sa femme avant de partir que ce serait son dernier Dakar. Pouvaient-ils savoir, chacun de son côté, qu’ils partaient là pour leur dernière aventure ? La curieuse similitude entre les deux pilotes, qui ont trouvé le même sort sur le Dakar-2005, veut que Jose Manuel Perez soit également père de deux enfants.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *