Le DHJ renaîtra de ses cendres

Aujourd’hui Le Maroc : Pourquoi subitement cet intérêt pour le DHJ ?
Mustapha Saâdaoui : Je n’ai jamais été loin du DHJ. Au contraire, j’ai, de tout temps, répondu présent aux différents présidents qui se sont succédés à la tête de l’équipe. Mon arrivée à la tête du DHJ n’a pas été le fruit d’un hasard comme elle n’a pas été, non plus, un acte volontaire. L’équipe a toujours souffert d’un manque de rigueur dans la gestion. La situation s’est aggravée, encore davantage, depuis sa relégation au GNF2. Et, c’est par miracle si elle a échappé aux gouffres de la division « amateurs ». Comme cette situation n’honorait ni la ville ni les supporters de ce club au passé glorieux, des camarades et moi avons réfléchi à l’en sortir en mettant en place des outils de gestion rigoureux et en trouvant les moyens financiers nécessaires pour sa survie. Mais, lors de l’AGO du club, le 3 août 2001, aucun candidat à la présidence ne s’est manifesté à cause, justement, de l’absence des moyens financiers. Et sur insistance des adhérants présents, ce jour-là, j’ai dû accepter d’assumer cette responsabilité.
Est-ce que le travail accompli jusqu’ici vous satisfait ?
M.S : A vrai dire peu, dans la mesure où la réalisation des objectifs tracés demande du temps et aussi de la patience. Néanmoins, je peux avancer que nous avons accompli un certain nombre d’actions fort appréciables et encourageantes à la fois. Nous nous sommes, tout d’abord, attaqués à l’assainissement de la gestion du club. Cette initiative, adoptée pour l’intérêt du club, n’a pas plu à certains.
Est-ce pour cette raison que vous aviez engagé Abdelkhalek Louzani ?
M.S :Oui. Nous avons estimé qu’il était l’homme de la situation. Malheureusement, il nous a trahis en nous abandonnant sans aucune raison apparente. Sa démission inattendue m’a vraiment surpris. Surtout que nous avions répondu favorablement à toutes ses exigeances.. En tous les cas, nous lui avons signifié officiellement de nous rembourser comme nous avons avisé les hautes instances compétentes. Même un procès est envisagé contre lui. Nous ne réclamons que ce qui nous appartient.
Qu’envisagez d’autre pour asseoir, comme vous dites, le club sur des bases solides ?
Vous savez le DHJ existe depuis près de 50 ans. Malheureusement, il ne dispose pas d’un patrimoine qui lui est propre pour garantir sa pérennité. Le coche a été raté, hélas, il y a près de 10 ans où l’argent coulait à flots. Et c’est ce que nous visons maintenant. Toutefois, je pense que le temps est venu pour que les pouvoirs publics se décident, enfin, à modifier le statut juridique des clubs de sport en leur permettant de prendre une forme sociétale avec une fiscalité appropriée. Ceci rentre, en principe, dans le cadre du projet de la réforme du football national.
Et en ce qui concerne votre club…?
J’y arrive. Le temps de développer cette idée qui est cruciale, les collectivités locales se doivent de mettre à la disposition des clubs de sport l’infrastructure adéquate en nombre suffisant. C’est leur rôle et leur devoir. Le reste ne sera, après, qu’une simple formalité. Ceci dit, et contrairement à ce que prétendent certains, les clubs doivent avoir suffisamment de moyens financiers pour mener à bien leur mission. En ce qui concerne le DHJ, nous avons mis au point un projet ambitieux qui garantirait à l’équipe 85 % de son budget de fonctionnement. Une fois cette étape réalisée, nous nous attaquerons aux autres phases dudit projet afin d’assurer, en fin de compte, au club des structures modernes lui permettant de remplir ce rôle de formateur et d’assurer sa survie.
Peut-on connaître ces autres phases ?
Evidement, nous voulons doter le club d’un centre de formation et de terrains qui nous font cruellement défaut actuellement. Mais pour que cette opération soit menée parfaitement, nous allons engager, à partir de l’année prochaine, un directeur technique de renom et des formateurs qualifiés. D’un autre côté, nous recruterons un entraîneur de grande envergure pour l’équipe première. Les deux travailleront en étroite collaboration dans l’intérêt du club.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *