Le Faso : Un tour en rouge et vert

Le Tour du Burkina Faso a viré définitivement au rouge et vert lors de sa 16ème édition. Un rouge marocain, puisque le maillot jaune est revenu à Abdellatif Saâdoune qui l’avait endossé dès le premier jour, en plus de la première place occupée par l’équipe nationale au classement général par équipes. Le Maroc a réussi à reléguer à la troisième place l’équipe hollandaise de Marco Polo, la plus forte équipe engagée dans ce tour.
Abdelâati Saâdoune, 23 ans, sociétaire du club Lafarge est monté sur la première marche du podium après s’être classé deuxième lors de la précédente édition. Soutenu par des coéquipiers très solidaires, le maillot jaune a parcouru les 1305,500 kilomètres de la boucle en 32h 09’44 », soit une moyenne de 40,591 km/h. « C’est un coureur complet qui possède de grandes potentialités», estime l’entraîneur de l’équipe nationale, Jaber Mohamed. Les quatre premiers jours du Faso ont donné aux cyclistes marocains les commandes du tour. Taïb Ed-Daïf remporte la deuxième étape reliant Ouagadougou à Po, une étape longue de 142,5 km, alors que son co-équipier Tarik haraki remporte la quatrième étape, courue entre Kokologo et Boromo. L’équipe nationale avait participé, du 14 au 27 octobre, au Tour du Sénégal où elle a occupé la deuxième place du classement par équipe.
Les nationaux avaient reçu une invitation de la Société du Tour de France, organisatrice du Faso. Celle-ci avait pris en charge les frais de déplacement de Dakar à Ouagadougou.La grande fête africaine du vélo a attiré cette année 90 coureurs issus de huit pays africains et quatre Européens. A cause de diarrhées et de fortes chaleurs, seuls soixante cyclistes ont réussi à franchir la ligne d’arrivée dimanche à Ouagadougou.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *