Le FC Barcelone ambitionne une saison réussie

Le FC Barcelone ambitionne une saison réussie

Le FC Barcelone, qui a fait le ménage dans son vestiaire, espère renouer avec le succès après deux saisons blanches en misant sur un entraîneur jeune mais inexpérimenté, Josep Guardiola, adepte de la discipline et du beau jeu. Le Barça, 3e de la Liga la saison passée, s’est qualifié mardi pour la phase de poules de la Ligue des champions en éliminant au 3e tour préliminaire le Wisla Cracovie malgré la première défaite de l’ère Guardiola (1-0, victoire 4-0 au Camp Nou). Pour autant, le 15e entraîneur catalan du FC Barcelone n’avait rien à reprocher à ses joueurs: «Je suis très satisfait du comportement de l’équipe. Notre objectif était d’aller en Ligue des champions et nous y sommes». «C’est clair qu’une défaite fait mal», consentait-il néanmoins. «Mais dans ce cas précis, il n y a pas de reproche possible. Globalement nous avons fait un bon match». L’équipe «blaugrana», sans Lionel Messi (resté à Barcelone se reposer après avoir conquis l’or olympique avec l’Argentine), n’a jamais craint pour sa qualification en Pologne mais elle a été nettement moins séduisante qu’à l’aller et que lors des matches de préparation, avec 29 buts marqués au total.
Comme pour le Real Madrid, l’autre grand d’Espagne, il ne suffit pas de gagner, il faut aussi plaire. Le problème pour le Barça est qu’il n’a plus rien remporté depuis la Supercoupe d’Espagne 2006 et que son jeu lumineux des années 2005-2006 s’est peu à peu éteint, en même temps que son étoile brésilienne Ronaldinho. Du coup, le club n’a pas hésité à se débarrasser de son idole d’hier, vendue à l’AC Milan. Un autre joueur-clé du doublé Liga-Ligue des champions en 2006, le milieu de terrain portugais Deco, a également fait ses valises (pour Chelsea), déclaré persona non grata pour la saison à venir. Guardiola voulait aussi voir partir un troisième joueur à fort caractère, Samuel Eto’o, mais le marché des transferts (pas d’attaquant de grande classe disponible) et les buts du Camerounais en préparation l’ont fait changer d’avis. Le club catalan n’a en revanche pas renouvelé les contrats du défenseur brésilien Edmilson, qui avait critiqué l’ambiance dans le vestiaire la saison dernière, et de Lilian Thuram, peu utilisé par l’ancien entraîneur Frank Rijkaard. Les responsables, le président Joan Laporta en tête, ont souhaité faire un gros effort financier pour donner à Guardiola, 37 ans, les moyens de mener à bien son projet. Près de 30 millions d’euros – transfert le plus cher de l’intersaison en Liga – ont été déboursés pour le latéral droit brésilien du FC Séville, Daniel Alves, l’un des meilleurs joueurs d’Espagne. Et plusieurs millions d’euros supplémentaires pour les milieux Alexander Hleb et Seydou Keita et les défenseurs Martin Caceres et Gerard Piqué. Laporta s’est déjà félicité que Guardiola ait réussi «à mettre de l’ordre dans le vestiaire ». Il attend désormais les premiers résultats, outre la qualification pour la C1, considérée comme évidente vu la faiblesse de l’adversaire. Guardiola affiche de son côté des objectifs modestes: «Je ne peux pas promettre de titres mais je suis convaincu que les gens seront fiers de nous».  Mais les gens du Barça ne supporteront pas de voir la Liga filer une troisième fois d’affilée chez l’ennemi juré, le Real Madrid.

Sébastien Guin (AFP)

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *