Le FC Barcelone fort d’un léger avantage

Le FC Barcelone fort d’un léger avantage

Face au FC Valence en demi-finale retour de la Coupe du Roi d’Espagne

Après une première manche fermée et heurtée qui s’est difficilement soldée par la victoire des Catalans sur le plus petit des scores, le match de la dernière chance pour les locaux au stade de Mestalla sera à quitte ou double.

Dans la deuxième demi-finale retour de la Coupe du Roi d’Espagne prévue aujourd’hui et opposant le FC Valence au FC Barcelone, les retrouvailles s’annoncent brûlantes. Après une première manche fermée et heurtée qui s’est difficilement soldée par la victoire des Catalans sur le plus petit des scores, le match de la dernière chance pour les locaux au stade de Mestalla sera à quitte ou double.

La bande d’Ernesto Valverde revient d’un autre match autant compliqué disputé dimanche face à l’Espanyol. Ce derby n’est jamais anodin pour le FC Barcelone surtout pour le défenseur Gerard Piqué. Outre ses différends à répétition avec les supporters adverses, le défenseur du Barça est sorti de cette rencontre avec une blessure.

D’après le média catalan Mundo Deportivo, le joueur du FC Barcelone pourrait souffrir d’un «étirement du genou». Piqué est ainsi susceptible de manquer à l’appel dès ce jeudi dans les rangs du Barça. Pour rappel, le défenseur avait pris une sévère charge à retardement en fin de match de la part de Gerard Moreno. Cette action, a priori anodine, avait laissé le joueur au sol durant de longues secondes peu de temps après son égalisation de la tête.

Dans le pire des cas, le média catalan estime la durée d’absence de Gerard Piqué à deux semaines dans les rangs du FC Barcelone. Ce qui pourrait signifier un retour de l’international espagnol juste avant le huitième aller contre Chelsea FC en Ligue des Champions.

Du côté du FC Valence, l’effectif ne sera non plus pas au complet. Victime d’un violent coup du Barcelonais Sergi Roberto, le Valencien Andreas Pereira souffre de la cuisse gauche et sera, selon la presse, indisponible un mois. «Sergi Roberto n’est pas un joueur adepte des gestes sournois», l’a défendu l’entraîneur blaugrana, Ernesto Valverde. Quoi qu’il en soit, les Valenciens ont soif de revanche, deux ans après une demi-finale qui avait tourné à l’humiliation (7-0, 1-1).

«Nous savons que ce sera éminemment compliqué parce que le Barça est le principal favori de la compétition, mais cela ne veut pas dire que nous n’allons pas essayer», a dit l’entraîneur valencien Marcelino.

Les locaux comptent évidemment sur l’appui du stade Mestalla, où l’atmosphère devrait être bouillante.
«Nous avons un avantage minimum mais il reste 90 minutes à jouer», a reconnu l’avant-centre barcelonais Luis Suarez. «C’est encore très long et Valence est toujours fort lorsqu’il joue à domicile, surtout quand il s’agit d’une demi-finale de Coupe».

La bonne nouvelle pour le Barça, c’est que l’attaquant-vedette Lionel Messi, remplaçant dans le derby contre l’Espanyol dimanche (1-1), a pu souffler un peu. Et comme l’a dit Valverde, le Barça «donnera tout» pour atteindre une cinquième finale d’affilée après celle perdue en 2014 et les victoires glanées lors des trois suivantes.

Rappelons que lors du match aller, c’est Luis Suarez qui a trouvé l’ouverture après l’heure de jeu (67e) après réception d’une nouvelle passe magique de Lionel Messi. Pas grandiose et fermée à double tour par Valence, venu avec l’idée de ressortir vivant de l’antre catalane, cette rencontre ne restera pas dans les mémoires. Ce soir, il faudra montrer un autre visage à Mestalla du côté des hommes de Marcelino bien maladroits quand ils se sont portés à l’assaut du but de Jasper Cillessen. Même contre un FC Barcelone qui ne s’est incliné qu’une fois depuis le début de saison, ce duel reste difficile à pronostiquer.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *