Le FC Séville perd ses talents, mais pas ses ambitions

Le FC Séville perd ses talents, mais pas ses ambitions

Le FC Séville a perdu trois de ses meilleurs joueurs à l’intersaison (Keita, Alves, Poulsen) mais la richesse de son effectif l’autorise à rester ambitieux, surtout à l’heure de retrouver «sa» compétition: la Coupe de l’UEFA.
Pour la reprise de la Liga ce week-end, le club sévillan se déplace à Santander dimanche, soit l’affiche de la 1re journée, entre les deux clubs espagnols qualifiés directement pour la Coupe de l’UEFA (respectivement 5e et 6e). Malgré un classement honorable, le FC Séville voudra oublier sa saison 2007-2008, marquée par le décès de son jeune latéral gauche Antonio Puerta, puis par le départ précipité de son brillant entraîneur, Juande Ramos, à Tottenham. Le FC Séville regorge de bons joueurs, mais n’a pas encore la stature suffisante pour pouvoir les garder plus longtemps. Son capitaine, l’excellent latéral droit brésilien Dani Alves, et son omniprésent milieu malien, Seydou Keita, ont fini par céder aux sirènes du FC Barcelone. Le club andalou a récupéré plus de 40 millions d’euros dans les deux opérations. Parti aussi le parfait complément de Keita au milieu, le Danois Christian Poulsen, tenté par une nouvelle expérience à l’étranger, à la Juventus de Turin. Pour compenser ces trois départs, le FC Séville n’a pas cassé sa tirelire et a recruté intelligemment: le maître à jouer ivoirien du Mans, Ndri Romaric, le récupérateur argentin du Racing Santander Aldo Duscher, le défenseur international français de Lyon Sébastien Squillaci et le latéral de Majorque Fernando Navarro, champion d’Europe avec l’Espagne.
Une troisième C3. Le club présidé par José Maria del Nido et entraîné par Manolo Jimenez a aussi veillé à limiter les départs. Le petit jeune qui monte, Diego Capel, récemment appelé par le nouveau sélectionneur espagnol Vicente del Bosque, a pour l’instant été conservé, malgré l’appétit du Barça et du Real Madrid.
Sa redoutable attaque demeure inchangée, avec le Franco-Malien Frédéric Kanouté et le Brésilien Luis Fabiano -l’un des meilleurs buteurs de Liga la saison passée- qui s’entendent sur le terrain à la perfection. Gros soucis en revanche pour les solutions de rechange devant: l’attaquant ivoirien Arouna Koné s’est gravement blessé lors d’un amical avec sa sélection (rupture du ligament croisé antérieur et des ménisques du genou gauche). Il devrait être absent au moins six mois.
«Je ne sais pas si nous avons une meilleure ou une plus mauvaise équipe (que la saison dernière) mais nous avons conservé l’ossature, et c’est important», souligne le Brésilien Renato, à Séville depuis 2004. «Cette ossature peut permettre au FC Séville d’être toujours en haut». Les objectifs sont assez clairs: retrouver la Ligue des champions, quittée la saison passée au stade des 8e de finale, voire se mêler à la bataille pour le titre. Et tenter de remporter une nouvelle Coupe de l’UEFA (C3) après les succès de 2006 et 2007.

• Sébastien Guin (AFP)

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *