Le Foot au service des sinistrés d’Al Hoceïma

Le Foot au service des sinistrés d’Al Hoceïma

Ils étaient tous là, lundi soir au Complexe sportif Mohammed V lors du match gala organisé par l’Association des footballeurs marocains professionnels et internationaux, pour soutenir une belle cause : cella d’Al Hoceïma. Journalistes, acteurs, artistes, chanteurs, ils ont, tous, chaussé les crampons, l’espace d’un temps, pour manifester leur solidarité envers la population d’une ville, très chère aux Marocains.
En lever du rideau de la rencontre qui a mis aux prises les ex-joueurs de 86 et les All stars, l’équipe de l’AMPS, associée à celle des artistes, s’est inclinée facilement face au club CAFC (Cercle amical français de Casablanca) sur le score fleuve de 6 à 0. Faire trembler les filets à six reprises, on ne le voit pas souvent au Complexe sportif Mohammed V. Même avec ceux qui se disent très foot, Moutawakil, Regragui, Benarbia, Talal, Hariri, Anis, l’équipe des journalistes-artistes n’a rien pu faire face à un adversaire solide, homogène, expérimenté, mais surtout renforcé par deux ex-internationaux, Nader junior et Ratbaoui. Une rencontre à laquelle avaient assisté les organisateurs de cet événement très louable, Mery Krimou et Mustapha El Haddaoui, avant de rejoindre les vestiaires.
Car dans ce plateau alléchant il y avait un autre match, tant attendu par le public, venu nombreux à cette occasion, environ 20 000 spectateurs. Des stars du monde du foot, de la chanson, du show… venues de tous les coins du Royaume, mais aussi de l’étranger, notamment de France, pour manifester leur soutien inconditionnel à la cause d’Al Hoceïma. Outre l’humoriste Gad El Maleh, qui a fait vibré le public, d’ailleurs ce dernier n’a pas arrêté d’acclamer son nom, il y avait ce soir-là Houcine Camar de la Star Academy II, grand charmeur, mais pas footballeur, Nalle Grinda de Nice people.
Il y avait également l’ex-numéro un du tennis mondial, Younès El Aynaoui, qui n’a pas hésité à se déplacer à Casablanca en provenance de Paris où il subit des soins, Karim Alami, toujours fidèle aux grands moments, Brahim Boulami, grand athlète, mais aussi bon joueur, Khalid Rahilou, pas les mêmes coups qu’avec les pieds, Abdelhak Achik, l’élégant Daniel Bravo, Najib Mokhliss, qui garde encore ses réflexes de grand gardien, Ben Mabrouk, Didier Six et son pied gauche magique, Guillaume Depardieu, Rui Barros, qui a fait les beaux jours de la Juve durant les années 80 aux côtés de Ladrup, Vialli et Ferrara, et qui a encore cette force de pénétration, Jamal Bourasse, champion olympique du judo, et qui aurait dû faire une carrière de footballeur, Saïd Naciri, Julien Lorcy, ancien champion d’Europe et du monde de boxe, Rachid Daoudi, qui n’a pas pris part à la rencontre pour des raisons que l’on connaînt pas, Samy Khepchi, champion du monde de kick boxing, notre champion olympique, Nawal Al Moutawakil, la seule femme à avoir pris part à cette rencontre et qui n’a pas arrêté de courir sans toucher une seule fois le ballon, mais le plus important est la participation.
Les deux vedettes de cette soirée étaient sans aucun doute, Jawad Zaïri et Youssef Hadji, qui ont fait vibrer le public présent par leurs gestes techniques. Seuls absents de cette soirée: Dolmi et Biaz. Tout le monde avait fait cette remarque, mais personne ne sait pourquoi ils n’étaient pas là ce soir, notamment le cas de Dolmi, qui, d’habitude, ne rate pas ce genre de manifestation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *