Le foot envahit les plages

Le foot envahit les plages

Facteur de cohésion sociale, déchaînant les passions les plus ardentes, le football au Maroc a, dorénavant, sa version sous le soleil en bord de mer. En effet, grâce à la mobilisation d’une équipe de jeunes épris du ballon rond, le beach soccer fait, finalement, son introduction au Royaume.  
Une introduction qui risque d’être fracassante, à plus d’un titre, au vu de l’engouement des Marocains pour le football, en général, et pour le foot de plage en particulier. Lorsque l’on prend en considération le fait que des milliers de jeunes marocains envahissent les plages, ballon sous le bras, on se rend compte de la dimension que prendra le beach soccer, une fois établies les règles qui le régissent. Car, en fait, le beach soccer a ses propres règles, qui diffèrent totalement de celles du football conventionnel. A ce propos, Euro4, qui ambitionne d’en faire une discipline à part entière, bien structurée et régie selon les normes internationales, envisage de mettre sur pied une première sélection nationale. Mieux encore, le promoteur officiel marocain du football de plage se fixe comme principal objectif d’intégrer la future équipe nationale dans le circuit international du beach soccer. À cet effet, le Mundialito de Figueras Da Fos au Portugal, prévu au mois d’août, sera une bonne opportunité pour dévoiler la toute fraîche sélection nationale. « Le Mundialito pourra accueillir la toute nouvelle sélection marocaine de beach soccer, ce qui représentera l’occasion de la présenter de manière officielle à toutes les grandes nations du beach », indique-t-on chez Euro4. Cependant, ce qui pourrait mériter le « Mieux encore» mentionné un peu plus haut, c’est inéluctablement les appétences des organisateurs de faire du Maroc l’une des étapes de la Coupe du Monde, la FIFA World Cup, prévue en 2006.
La FIFA World Cup se déroule, en effet, sous forme d’étapes continentales. La FIFA avait antérieurement décidé de créer la « FIFA Beach Soccer S.L.» (FBSSL), une nouvelle filiale basée à Barcelone, exclusivement dédiée, à partir de 2005, à l’organisation annuelle de la Coupe du Monde de beach soccer.  Auparavant, c’est la Beach Soccer World Wide qui s’attelait à l’organisation de tout événement du genre, principalement la Coupe du Monde. Lorsque l’on sait que le Maroc et l’Afrique du Sud sont, tous deux, prétendants à l’organisation de l’étape africaine, cela nous rappelle bien quelque chose. Cette fois-ci, nous pourrons faire confiance à nos 3.500 kilomètres de plage pour faire la différence. Par ailleurs, c’est le Français Bernard Ferrer, ancien footballeur qui s’est converti au beach soccer une fois à la retraite, qui prendra en main l’équipe nationale. A ses côtés, le beach soccer marocain bénéficie du soutien d’Eric Cantonna, en plus d’anciennes stars marocaines du ballon rond, Salaheddine Bassir et Rachid Daoudi en l’occurrence.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *