Le Foot saloui se modernise

En créant son conseil d’administration, comme nouvelle structure de gestion du club, et il était le premier à le faire, le CODM a donné l’exemple. Et les autres n’ont pas hésité à lui emboîter le pas. Dernier exemple en date : l’Association Sportive de Salé. Réuni mardi dernier, le club slaoui a opté pour la mise en place de son propre conseil d’administration. Une structure dont la présidence a été confiée à Mustapha Choukri. Le nouveau président, nommé par les membres du club, devra, dans les prochains jours, constituer une équipe qui aura la lourde tâche de trouver des ressources stables pour le club.
«C’était l’objet de la réunion», a déclaré le président de l’ASS, Abderrahmane Choukri. Réunissant, autour de la même table, élus, chefs d’entreprise et hommes d’affaires, les responsables du club, en panne de ressources financières, veulent faire impliquer les différents acteurs de la vie politique et économique pour assurer au club les moyens nécessaires à même de réaliser ses ambitions. Il s’agit d’élargir la liste des partenaires et les convaincre de mettre davantage la main à la poche.
De 1,10 millions de DH l’année dernière, l’apport de ces derniers est passé à 1,5 millions de DH, grâce notamment aux bons résultats enregistrés par la section football. Malgré sa première année en GNF I, son petit budget, et ses joueurs, de classe moyenne, l’ASS a réussi une belle saison. Deuxième du championnat, un statut de dauphin qu’il partage désormais avec le Raja de Casablanca, devant le WAC et le CODM, le club slaoui ne compte pas s’arrêter à si bon chemin. «C’est vrai qu’au début, nous avions pour objectif le maintient en première division, mais maintenant que nous sommes deuxièmes, nous allons tout faire pour décrocher une place qualificative à la ligue des champions arabe ou une coupe africaine», a expliqué Choukri, le président. Une participation qui pourrait rapporter au club la bagatelle de 50 000 riyals, soit environ 125 000 de DH. Cette nouvelle stratégie intervient quelques jours après l’annonce par le bureau fédéral d’un plan d’actions pour le développement et la promotion du football au Maroc. Mais elle intervient aussi quelques semaines après la tenue par le club d’une conférence de presse pour mettre la lumière sur le différend qui opposait et qui oppose encore le bureau de la section football au président du comité directeur. Ce dernier avait promis à la section football de la ville de Salé de lui débourser 2,5 millions de DH. Finalement, il n’a débloqué que 2,18 millions de DH. Les 320 000 de DH restants tardent toujours à venir. « Au jour d’aujourd’hui le problème n’a pas été réglé», a confié Choukri.
À rappeler que pour boucler son exercice, le club avait besoin de 3,5 millions de DH. Mais ce qui est venu rajouter de l’huile au feu, c’est quand le président de l’ASS, en raison de ses engagements professionnels, avait désigné un des responsables de la section de football pour le représenter à la réunion du Groupement national de football, tenue la semaine dernière. Depuis, le torchon brûle entre les deux parties.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *