Le forfait accablant du RBM

Après le CODM de Meknès, qui a déclaré forfait pour des raisons financières, avant de revenir sur sa décision, c’est le tour, cette fois-ci, au Raja de Beni Mellal de lui emboîter le pas samedi dernier, lors de la 22e journée du championnat GNF1. Condamnée à la relégation, huit points seulement en 21 journées, la lanterne rouge ne s’est pas déplacée à Rabat où elle devait affronter l’équipe locale des FAR.
En agissant ainsi, les responsables du bureau dirigeant du RBM tirent la sonnette d’alarme sur la crise financière qui secoue notre football national. Car il faut dire que le RBM n’est pas la seule équipe à en souffrir. Mais quand c’est trop, c’est trop. Ce forfait met, encore une fois, en avant la problématique du parrainage et du sponsoring qui entravent la bonne marche des clubs nationaux, au moment où l’on s’apprête à adopter le professionnalisme. Quel professionnalisme ? Alors que l’on ne s’en sort même pas avec l’amateurisme.
Huit journées nous séparent de la fin du championnat national et l’on se demande si le forfait du RBM va durer jusqu’à la fin de la saison. Si cela se confirme, il va falloir revoir tout le classement du championnat national. En attendant, l’équipe militaire reste la première bénéficiaire de ce forfait. Après avoir gagné le match sur tapis vert, les coéquipiers d’Armoumen se sont hissés à la 7e place avec 29 points. Mais, la grande surprise de cette 22e journée vient d’Agadir où le leader, le Hassania, a été contraint au partage des points par l’Ittihad de Khémisset (0-0). Malgré ce match nul à domicile, les Soussis occupent toujours la première place du championnat avec 50 points, à sept longueurs du dauphin, le WAC, qui dispose d’un match en moins face au Stade Marocain. Ce dernier n’est autre que le poursuivant direct de la Jeunesse Massira. Réputés tombeurs des grands, les hommes de Mohamed Souhaïl ont réussi à ramener un nul précieux de Settat face à la renaissance locale (1-1).
Pendant ce temps-là, à Marchane, l’Ittihad de Tanger a arraché les trois points de la victoire dans les ultimes minutes de la rencontre face à l’avant dernier du classement, le Kawkab de Marrakech, sur un penalty transformé par Chekrouni à une minute du coup de sifflet final. À Meknès, le CODM n’a pas pu rééditer l’exploit de la semaine dernière face au Wydad de Casablanca. Pis encore, il s’est incliné sur son terrain devant le Tihad Sportif de Casablanca (0-1).
Quant aux matches MAS-FUS, WAC-SM et OCK-RCA, ils ont été reportés, le premier au mercredi prochain, et les deux autres au 3 avril. À rappeler que les trois équipes ont réussi à décrocher leurs billets de qualification pour le prochain tour.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *