Le FTS se structure

Le Fath Tihad Sport est théoriquement fin prêt pour la saison prochaine. Créé il y a une semaine, le nouveau club dispose désormais d’un président et d’un bureau dirigeant. En effet, une assemblée générale extraordinaire a eu lieu jeudi dernier siège du club rbati. Il en a découlé l’élection de Larbi Loufir à la présidence du FTS, celui-là même qui a supervisé les négociations de fusion du côté rbati. L’ex-secrétaire général du FUS sera secondé par Abdellatif Amine, président du défunt TSC et Abdeljalil Benabdessalam, tous deux élus vice-présidents. Le secrétariat général du club a été confié à Saïd El Bokhari (FUS). Pour leur part, Mohamed Aznag (TSC), Rachid Tounssi et Saâd Akouri ont été désignés respectivement, secrétaire général adjoint, trésorier et trésorier adjoint. Fouad Lahgazi, Mohamed Barbich, Brahim Mousaif Benhamou et Abderrahmane Leimani quant à eux ont été élus assesseurs. Sitôt la convention de fusion entre le TSC et le FUS qui a donné naissance au FTS, signée, les bureaux des deux clubs ont tenu des réunions pour sa ratification. Le club casablancais s’est réuni mardi dernier dans la matinée alors que son homologue rbati a réuni ses instances, mercredi dans la soirée. Les 50 adhérents tihadis et les 30 fussistes ont ratifié l’accord de fusion-absorption à l’unanimité. Accord qui a été signé en début de semaine dernière à Casablanca entre les sections football des deux clubs. Le Tihad Sportif Club (TSC), évoluant en championnat de première division du Groupement national de football (GNF I), a vu son principal sponsor (la Régie des tabacs) l’abandonner. Le Fath Union Sport (FUS), représentant la capitale du Royaume et disposant d’une importante manne financière, a été relégué en seconde division au terme d’une saison des plus catastrophiques. En fusionnant, le TSC et le FUS vont disparaître et créer un nouveau club dénommé : Fath Tihad Sport (F.T.S) qui jouera dans le cadre du championnat du GNF I. En revanche, le club Fath Union Sports (FUS) qui a été relégué en GNF II va libérer une place dont pourrait profiter le Raja de Béni Mellal que le classement avait forcé à évoluer en championnat amateur.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *