Le FUS atteint son rêve et arrive en demi-finale

Le FUS atteint son rêve et arrive en demi-finale

Le FUS de Rabat, seul représentant marocain encore en lice après la décadence des FAR, du Raja et du Difaâ d’El Jadida, a fait le bonheur de son public en validant son billet pour les demi-finales de la Coupe de la Confédération africaine de football (CAF) après son nul 1-1 face aux Zambiens de Zanaco, pour le compte de la 5e et avant-dernière journée, samedi au Nkoloma Stadium de Lusaka. Fidèles à leur réalisme et leur jeu tactique sur le terrain, les protégés de Lhoussine Hammouta ont dissipé par cette qualification le spectre de déconvenue qui hantait les clubs marocains en cette compétition africaine depuis 2007.  L’AS FAR, autre club de la capitale, avait remporté cette coupe en 2005 aux dépens des Nigérians du Dolphin FC et a été finaliste l’année suivante contre les Tunisiens de l’Etoile du Sahel de Sousse. D’emblée, les Marocains ont montré leurs intentions offensives en mettant la pression sur le camp zambien. Alors qu’un seul point leur suffisait pour se mettre sur le carré d’or, ils cherchaient le coup d’éclat. Malgré l’absence de Rachid Rokki et Ayoub El Khalki, deux joueurs clés, le FUS a dû développer un jeu axé sur le Nigérien Alhassane Issoufou et Mourad El Bakkali pour déstabiliser l’adversaire. Le gardien Issam Badda, épaulé par une ligne défensive bien soudée (Benchrifa, Boukhriss…), a contribué largement à la qualification des Marocains. La mission n’était pas aisée contre une équipe cherchant la victoire sur ses terres pour conserver une chance d’accéder aux demi-finales. Amputé de son capitaine Winston Kalengo, suspendu, le Zanaco comptait d’abord sur les contre-attaques avant d’être pris par la fougue de monter en attaque notamment en deuxième période. Très prudents, les deux protagonistes ne pouvaient pas se décider des débats en se contentant d’un score de parité 0-0 à l’issue de la première période. Mais le scénario a presque changé après la pose. C’est le Nigérien Alhassane Issoufou qui a déclenché l’instant jubilatoire de la deuxième partie en inscrivant du pied gauche le but d’avantage du FUS en profitant d’une confusion dans la zone de réparation (51e).  Loin de jeter l’éponge, les Zambiens restaient accrochés à leur rêve en se chargeant sur le portier marocain qui a dévié des plus belles manières les balles de l’adversaire mais il s’est trompé d’un projectile très puissant délivré par Simon Selpa à la 74e minute. Pour aller au bout de leur rêve de se forger une place parmi les équipes mastodontes de la CAF, les Fussites, naguère optant pour un profil bas, sont parvenus à conserver l’acquis de 1-1 et démentir tous les pronostiques en accédant au carré d’or. Grâce à ce match nul, le FUS s’est maintenu en tête de son groupe B avec 10 points, devant les Tunisiens du CS Sfaxien (7 pts), qui recevaient hier soir les Egyptiens de Haras Al Houdoud en dernière position de ce groupe (2 pts), derrière les Zambiens de Zanaco, troisièmes (5 pts). Lors de la sixième et dernière journée, le FUS recevra le CS Sfaxien, alors que Zanaco se rendra à l’Alexandrie pour affronter le Haras El Houdoud.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *