Le FUS caracole en tête

Le Match phare de cette journée fut incontestablement celui qui a opposé le FUS au RCA. En dépit du petit score enregistré à la fin de la rencontre, le match s’est distingué par un très bon niveau technique. Si ce n’était l’excès de précipitation de part et d’autre, on aurait pu voir beaucoup plus de paniers. D’entrée de jeu, les co-équipiers de Fenjaoui se sont montrés très agressifs tant en défense qu’en attaque.
Les sept points d’écart enregistrés au départ ont incité, immédiatement, le coach El Houari qui a demandé un temps mort pour imposer aux siens une défense de zone mixte en procédant par des contres très rapides en attaque. En effet, cette tactique a permis aux amis de Kajjaj de revenir au score pour terminer le premier quart-temps par 12/13 en leur faveur.
Au deuxième quart-temps, le même scénario se répète puisque le coach Houari opte pour la même tactique, la défense de zone classique flottante afin de contrer les maîtres tireurs du Raja, Khalfi, Fenjaoui et Arazane. À vrai dire, le team Fussiste a vu juste puisque son système tactique va coup sur coup gêner les Rajaouis. Ce qui a poussé le coach du RCA à appeler ses poulains pour jouer à l’intérieur de la raquette adverse. La première mi-temps se termine en faveur des locaux sur le score de 26/22. À la reprise, ce sont les protégés de Bouchaïb Azhari qui annoncent les couleurs pour prendre le dessus au troisième quart-temps par 40/37.
Le dernier quart-temps, les deux formations ont fait sortir leurs grands jeux en enchaînant leurs schémas tactiques. Cependant, quatre éléments du FUS ont totalisé quatre fautes personnelles. Malgré ce handicap, les Rajaouis n’ont pas su en tirer profit, ce qui a permis aux Fussistes de s’emparer des trois points de la victoire sur la marque de 53/46. À Casablanca, les protégés de Bouchaïb El Guers ont passé un après-midi laborieux puisque leur adversaire du jour, l’ASS, n’était pas aussi facile qu’on le croyait. Mais Ayadi et consorts ont su comment mener la marque jusqu’au bout pour enfin décrocher les trois points de la victoire (54/46). Quant l’ASE, elle est venue à Rabat pour surprendre le MSR dans son propre parquet, mais la vigilance et la rage de vaincre des locaux a dominé tout le reste pour clôturer la partie en leur faveur sur le score de 77/69. À Fès, la salle Mernissi a abrité la rencontre du MAS face à l’IRT. D’emblée, les Fassis ont pris d’assaut le panier des Tangérois. Ces derniers ne sont jamais parvenu à égaler ou prendre le dessus, malgré la présence parmi leur effectif d’une pléiade de très bons basketteurs qui ont tardé à se manifester lors de ce championnat.
Le MAS a pris le meilleur sur l’équipe du détroit par 80/62. Non loin de Fès, à Meknès, le CODM, très en confiance après sa victoire sur l’ASS à Rabat, le week-end dernier, n’a pas pu rééditer son exploit face aux co-équipiers de Hannouni dans leur grand jour. Le CODM s’incline à domicile sur le score sans appel de 59 à 84.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *