Le FUS en leader

Le derby casablancais, opposant le Raja au WAC, qui était le match-phare de la sixième journée du championnat de première division de basket-ball, a tourné en faveur des Vert et Blanc. En battant leurs frères ennemis (83-51) au terme d’un match maîtrisé de bout en bout, remarquable d’intensité et de constance, les rajaouis ont prouvé une autre fois que les problèmes financiers ne peuvent en aucun cas entraver leur bonne marche cette saison. Emportée par un excès de confiance, la formation du WAC a sans aucun doute mis la victoire dans la poche avant d’entamer la partie. Le premier quart-temps était plus ou moins équilibré puisque les deux équipes se sont retrouvées à un points d’écart 15-16 en faveur des visiteurs. Lors du deuxième quart-temps, les Vert et Blanc, très bien emmenés par leur vétéran Kamal Lichtaf, qui est d’ailleurs à sa première apparition cette saison, ont imprimé un rythme endiablé aux poulains du coach Bouchaïb Harras. La défense combinée des Vert et Blanc a tenu tout au long de la première partie, durant laquelle les wydadis étaient tout à fait dépassés. Privés de la maîtrise du rythme, de toute opportunité de jeu rapide, rejeté en périphérie par la pression défensive agressive du Raja, le WAC ne tenait que grâce à la performance de Karim Ayadi (9 points à la pause). La première période s’est ainsi close sur le score de 36-25 en faveur du Raja. Après le retour des vestiaires, tous les observateurs présents dans la salle du complexe Mohammed V s’attendaient à une éventuelle riposte des co-équipiers de Fenjaoui. Mais il n’en était rien. Le Raja a continué sur sa lancée en asphyxiant les rouge et Blanc dans tous les compartiments. Le score au terme du troisième quart-temps était plus que significatif (61-35). Un score qui a davantage motivé les rajaouis qui ont entamé le dernier quart-temps avec un jeu posé et spectaculaire. A l’opposé, les 26 points d’écart enregistrés lors de la première période étaient un coup dur pour le moral des wydadis qui ne sont jamais parvenus à remonter ce retard. Manque de prudence, excès de confiance ou péché d’orgueil ? En tout cas, c’est une véritable correction que l’équipe du Raja a infligée au Wydad en cette soirée ramadanienne. La partie s’est ainsi terminée sur le score de 83-51. Les meilleurs marqueurs étaient Ayadi du WAC (24 points) et Amrallah du Raja (18 points). Une mention spéciale est à accorder à l’équipe locale qui a marqué 13 paniers à trois points avec un taux de réussite de 85 %. Après sa bonne prestation lors des précédentes journées, l’ASS, la révélation de la saison, a trébuché à domicile contre la redoutable équipe du MAS, une formation homogène et très bien orchestrée par son meneur de jeu, le Sénégalais M’Baye Matar. Une rencontre pleine de suspense qui s’est terminée au profit des Fassis sur le score étriqué de 54-56. Après cinq revers consécutifs, l’équipe du KAC a créé la surprise à la salle Al Massira en venant à bout de l’équipe locale du CODM (64-69). Devant plus de 5000 spectateurs, la RSB n’a pu rééditer l’exploit réalisé contre le RCA et le TSC. Son adversaire du jour n’était autre que le FUS, une formation qui a souffert tout au long de cette rencontre de la rage de vaincre des Berkanais. Mais l’expérience a prévalu sur l’ambition et les locaux se sont inclinés sur la marque de 75-83. Après un début de saison mi-figue mi-raisin, le TSC renoue avec la victoire au dépens de l’IRT. Dans ce contexte, le coach Haddany des tabagistes semble avoir trouvé la formule pour aborder le reste de la compétition en toute quiétude. En revanche, cette défaite ne doit en aucun cas endiguer le travail de fond entamé par le coach des Tangérois Saïd Soud. Score final de la partie 83-51.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *