Le FUS sacré champion maghrébin

Le FUS sacré champion maghrébin

Et de deux ! Pour la seconde fois, le club du Fath Union Sports de Rabat a dominé le championnat maghrébin des clubs de tennis de table (messieurs et dames).
La huitième édition de cette compétition s’est déroulée les 6 et 7 décembre à Tipaza, une ville située à quelque 70 km à l’ouest d’Alger.
Sept clubs ont pris part à cette rencontre sportive. Deux d’entre eux représentaient le Maroc ; il s’agit du FUS Rabat et de COD de Meknès. Le championnat a connu également la participation des clubs algériens d’ESM Boudouaou, de WA Rouiba, d’AC Tizi Ouzou et de JS kharroub. Pour la Tunisie, un seul club était présent : l’AS de Bizerte. Au terme de deux jours de compétitions, le FUS a conservé son titre de champion maghrébin chez les hommes. L’équipe masculine du club rbati a, une fois encore, confirmé sa suprématie en dominant tous les matches. Le Fath s’est adjugé ce sacre en alignant trois victoires remportées consécutivement sur les clubs du CODM (3-1), de Tizi Ouzou (3-0), d’El Kharroub (3-1), et de l’AS de Bizerte (3-1). Le COD de Meknès s’est, pour sa part, contenté de la quatrième place.
Chez les dames, c’est l’Association de la cimenterie de Bizerte qui s’est emparée du titre. Le club tunisien a lui aussi remporté trois victoires consécutive. L’équipe féminine du FUS n’est pas revenue les mains vides puisqu’elle a terminé troisième, remportant ainsi la médaille de bronze. Il s’agit là d’un résultat satisfaisant. En tout cas, c’est qu’a déclaré à ALM Monqid Hajji, le président délégué de la Fédération royale marocaine de tennis de table (FRMTT).
«Personnellement, je trouve que ce résultat est satisfaisant. Les pongistes marocains se sont bien défendus. Ils ont fait preuve de beaucoup de courage. Ils ont mérité cette consécration», a-t-il affirmé.
M. Hajji a souligné, toutefois, que les conditions de compétition n’ont pas été faciles. Et que les clubs marocains auraient pu faire mieux.
«Nos clubs auraient pu faire mieux si les conditions favorables étaient réunies. Au lieu d’un hôtel, les joueurs marocains ont été hébergés dans un centre d’estivage. Et je vous assure que ce n’était pas du tout confortable. Durant les compétitions, nos pongistes ont été affaiblis par la fatigue en raison du manque de sommei», affirme Monqid Hajji. Le championnat maghrébin des clubs de tennis de table se déroule une fois tous les deux ans. La septième édition s’est déroulée à Rabat en juillet 2004 et elle a été également remportée chez les hommes par le FUS. L’équipe féminine du FUS s’est classée à la troisième place comme ce fut le cas cette année. 
Monqid Hajji, membre de l’Union maghrébine de tennis de table (UMTT) et de la Fédération africaine de tennis de table, a précisé que le Maroc avait proposé l’élargissement de cette compétition maghrébine pour que des pays comme l’Egypte puissent y prendre part. Cela permettra, dit-il, d’améliorer le niveau de cette compétition. Il a même ajouté que la Fédération marocaine a proposé d’organiser une compétition pana-arabe qui regroupera également les pays du Golfe. 

La Tunisie reconduite à la tête de l’UMTT

C’est en marge du championnat maghrébin des clubs champions que l’Union maghrébine de tennis de table (UMTT) a tenu son  assemblée générale. A l’issue de celle-ci, le président sortant, Arbi Guiga, a été élu pour un second mandat. «Nous avons mis un programme de compétition dans les maisons des jeunes, très utile pour la promotion du tennis de table. Nous avons aussi décidé de multiplier des stages de recyclage pour les entraîneurs et les arbitres. La DTN est en train de travailler également pour avoir des arbitres féminins», a déclaré M. Guiga, qui occupe également le poste de président de la Fédération tunisienne de tennis de table.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *