Le gazon synthétique dès 2005-2006

« Le gazon synthétique sera autorisé pour les compétitions UEFA tant au niveau des clubs qu’au niveau des équipes nationales à partir de la saison 2005/2006, à condition qu’il respecte les critères de qualité de l’UEFA », a annoncé le président de l’UEFA, le Suédois Lennart Johansson.
Des matches de qualifications de l’Euro-2008 pourront ainsi se jouer sur synthétique, « mais les phases finales des Euro-2008 et 2012 continueront à se jouer sur gazon naturel », a précisé William Gaillard, le directeur de la communication de l’UEFA. « Nous souhaitons éviter que les joueurs soient obligés de passer d’une surface à l’autre durant les phases finales », a-t-il déclaré à l’AFP. « L’UEFA juge que la qualité de la cinquième génération de gazons synthétiques est excellente, et cette qualité va encore s’améliorer », a précisé M. Gaillard.
Par ailleurs, l’UEFA a fixé au 16 décembre 2004 la date limite pour les candidatures à l’organisation de l’Euro-2012. Les trois fédérations présélectionnées seront connues le 10 novembre 2005 et la lauréate désignée le 15 décembre 2006. Le comité exécutif a également repoussé à décembre sa décision concernant une limitation des joueurs étrangers dans les clubs au profit des joueurs formés localement, point qui figurait à l’ordre du jour de la réunion de Vienne. « Le principe est acquis, mais il reste à définir les paramètres, comme le nombre exact de joueurs issus de centres de formation, leur âge et ce que l’on entend sous le terme de formation », a déclaré M. Gaillard. « Une décision devrait être prise lors de la prochaine réunion du comité exécutif les 15 et 16 décembre à Nyon (Suisse), et sera soumise au congrès de l’UEFA en avril à Tallinn en Estonie », a-t-il continué.
L’UEFA envisage ainsi de demander aux clubs engagés dans une compétition européenne d’inscrire obligatoirement un nombre minimum de joueurs (entre six et huit) formés en leur sein ou, plus largement, dans un club de la fédération dont ils dépendent. Mardi, l’UEFA avait déjà annoncé avoir signé avec les fédérations de Suisse et d’Autriche, pays co-organisateurs de l’Euro-2008, un accord sur les huit sites retenus pour l’épreuve (Innsbruck, Klagenfurt, Salzbourg et Vienne côté autrichien, et Bâle, Berne, Genève et Zurich côté suisse).

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *