«Le golf au Maroc», une histoire presque centenaire

Dans un supplément touristique du week-end, le quotidien «La presse » consacre samedi deux pages intérieures au Maroc, un pays qui mène actuellement une «offensive sans précédent dans le secteur du tourisme » et où le golf a « 85 ans d’histoire et de progrès ». L’auteur de ce reportage, Jean Paul Soulié, écrit qu’ « après avoir bâti palais et mosquées, villes fortifiées et systèmes d’irrigation dans des palmeraies de rêve, les rois du Maroc se sont intéressés au golf ».
De sorte que depuis le début du siècle dernier, le Maroc a vu se multiplier les parcours verts de ses terrains de golf, soit au total 17 terrains répartis dans tout le pays. « Un ambitieux plan de mise en valeur des régions encore sans installations touristiques est en voie de réalisation», ajoute l’auteur, pour remarquer que «Le golf y sera à l’honneur ». Remontant l’histoire de ce sport au Maroc, depuis le premier « neuf trous » en 1917, Jean-Paul Soulié présente les atouts diversifiés du tourisme marocain, un pays «qui possède deux façades maritimes ? 500 km sur la Méditerranée et 2900 km sur l’Atlantique ». L’auteur relève également que le royaume qui reçoit un peu plus de 3 millions de touristes par an, « a lancé une offensive sans précédent dans le secteur du tourisme ».
Cette offensive, selon Soulié, vise entre autres, à multiplier les stations balnéaires et « développer jusqu’à Dakhla, une oasis balnéaire du sud profond, en plein désert du Sahara où les 35 km de plages blanches sont là et n’attendent que des installations et des touristes», conclut Jean-Paul Soulié sans omettre de dire combien les touristes n’ont aucun souci à se faire sur la question de la sécurité.
Dans le royaume, les touristes, écrit-il, « ne courent pas plus de risque, de jour ou de nuit, dans les rues d’Agadir ou de Marrakech que dans la plupart des villes occidentales ».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *