Le golf et le rugby admis à Rio de Janiero

Le golf et le rugby admis à Rio de Janiero

Le rugby à VII et le golf deviendront olympiques à partir des Jeux de 2016 à Rio, a décidé le Comité international olympique (CIO), réuni en session à Copenhague, offrant ainsi un premier succès à son président Jacques Rogge, fraîchement réélu. Si l’admission du rugby à VII a été plébiscitée (81 voix pour, 8 contre), celle du golf a suscité plus de résistance (63 pour, 27 contre). «C’est un moment historique pour l’ensemble de la famille du rugby», s’est réjoui Bernard Lapasset, président de l’International Rugby Board (IRB), galvanisé par l’ampleur du succès: «81 voix, ça marque la confiance importante que les membres du CIO accordent à notre sport». Mike Miller, directeur exécutif de l’IRB, a estimé que «le rugby et Rio était fait l’un pour l’autre», rappelant que le stade Vasco de Gama de la métropole serait, pendant et après les Jeux, entièrement dédié au rugby. Egalement enthousiastes, bien que conscients des résistances, les partisans du golf se réjouissaient de faire «à nouveau» partie de la famille olympique. «C’est très important pour l’universalité de notre sport», déjà pratiqué par 60 millions de personnes, partout dans le monde», s’est réjoui Peter Dawson, président de la fédération internationale, tandis que la golfeuse américaine Michelle Wie affirmait qu’elle rêvait déjà de passer «17 jours au village olympique, lieu de rencontres et d’amitiés». L’ajout de ces deux disciplines, valable au moins pour 2016 et 2020 avant un réexamen du programme, va porter à 28 le nombre de sports (le maximum) aux Jeux de Rio. Rugby à VII et golf remplacent numériquement le base-ball et le softball, exclus après les jeux Olympiques de Pékin.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *