Le Grand Prix de France de MotoGP sera serré

L’arrivée de nouveaux talents en MotoGP et la malchance de Valentino Rossi, le septuple champion du monde, qui a dû abandonner les deux dernières courses, ont relancé le Championnat du monde motocycliste, plus serré que jamais au quart de la saison. Avant le Grand Prix de France, Rossi le surdoué n’était que 6e avec 32 points de retard sur le leader américain Nicky Hayden . Après Le Mans, le "Dottorre" est relégué à la 8e place avec 43 points de retard sur Hayden, qui n’est pas monté sur le podium sarthois après huit podiums d’affilée. Après un pneu avant défaillant à Shanghai, Rossi a été victime d’une casse moteur alors qu’il s’envolait vers la victoire.  Marco Melandri est le premier pilote à remporter deux courses (Istanbul et Le Mans) cette saison après cinq Grands Prix, et il s’en excusait presque. L’Italien n’est qu’à quatre points du leader américain, toujours dans l’attente d’une victoire depuis le Grand Prix des Etats-Unis à Laguna Seca, le 10 juillet 2005. Il revient à 4 points de Hayden, à hauteur du vétéran Loris Capirossi (33 ans) qui, après sa victoire initiale à Jerez, a décroché une superbe 2e place au Mans. Le prodige espagnol Daniel Pedrosa (20 ans), 3e ce week-end, a reculé d’une place au Championnat (4e), tout en réduisant son écart sur le leader à 10 points. Le jeune Espagnol, qui s’estimait "chanceux" d’être sur le podium grâce à la casse de Rossi, faisait pâle figure en conférence de presse, s’en voulant d’un mauvais choix de pneu, sans développer la question. Le duel Rossi-Pedrosa tant attendu n’a pas eu lieu en France, mais il n’est que reporté. En 250cc, la bataille est tout aussi serrée avec également quatre pilotes vainqueurs des cinq premières épreuves : l’Espagnol Jorge Lorenzo , lauréat des deux premières courses (Espagne, Qatar), a chuté au Mans et rétrograde à la 5e place du classement, à 29 points du leader italien Andrea Dovizioso , qui n’a pas encore gagné une course mais a terminé cinq fois sur le podium (3 fois 2e, 2 fois 3e). Yuki Takahashi, vainqueur au Mans où les Japonais ont réalisé un tir groupé (trois dans les quatre premiers avec un triplé Honda sur le podium), devient 4e à 25 points. Autre bénéficiaire de la chute de Lorenzo, Hiroshi Aoyama, vainqueur à Istanbul, mais qui a échoué au pied du podium au Mans, a pris la 3e place à 17 points de Dovizioso. L’Espagnol Hector Barbera, vainqueur à Shanghai, est 2e à 14 points.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *