Le HUSA et le WAC pour le titre

Deux jours seulement à disputer dans le championnat GNF-1 et l’on ne sait toujours pas quel sera le club qui s’adjugera le titre de l’année. Pas pour le longtemps puisque les deux têtes du championnat, à savoir le Wydad de Casablanca et le Hassania d’Agadir, devront s’affronter cette semaine pour le compte de l’avant-dernière journée.
Le résultat de cette rencontre donnera automatiquement le nom du club champion de la saison. Quoi qu’il en soit, jamais le championnat national de football n’a été aussi passionnant. Les supporters des deux clubs n’auront qu’à prendre leur mal, d’attendre, en patience. Une fin de saison à couper le souffle donc, un match d’ores et déjà qualifié de «rencontre du siècle». Si le Wydad de Casablanca, tout comme son frère-ennemi du Raja ou bien les FAR de Rabat, est un habitué du sacre national, le Hassania dispute cette année pour la première fois ce titre. L’on peut déjà parler de consécration étant donné le grand niveau que les Gadiris, guidés par un Fakhir des plus performant, ont affiché tout au long de la saison.
Ceci, même si on a remarqué ces derniers temps une baisse de régime dont a profité le WAC pour gravir les échelons jusqu’à atteindre le sommet. L’entraîneur du HUSA reste, malgré tout, confiant. «Il va de soit qu’une équipe ne peut jamais remporter tous les matchs qu’elle dispute. Nous restons confiants en nos capacités. Ce sera au WAC de résister au poids que ce déplacement leur imposera», nous a-t-il déclaré dans un entretien qu’il nous a accordé. La défaite de la semaine passée à Rabat contre les FAR par 3-2 ne semble nullement avoir affecté le moral de la troupe gadirie. L’état d’esprit est on ne peut plus positif.
Idem pour les Rouge et Blanc, décidés plus que jamais à décrocher un titre qui leur échappe depuis plus de neuf ans. Leur victoire la journée précédente par 1-0 contre l’IZK, remportée non sans douleur, à permis au club casablancais de revenir, pour la deuxième fois cette année, en tête du classement. Un résultat positif d’une équipe qui, depuis que son ancien joueur et actuel entraîneur, Fakhreddine rajhi, a pris les choses en main, ne cesse d’affiler les victoires. Conscient de l’enjeu qui attend ses poulains à Agadir, le coach wydadi n’en reste pas mois serein.
«Nous partons avec un avantage psychologique certain, grâce à notre nouveau classement. Mais cela n’empêche que la rencontre sera difficile. Nous disposons également d’un autre avantage. Nous savons très bien jouer à l’extérieur», déclare-t-il. C’est dire donc que tout va se jouer sur le terrain. Premier grand vainqueur, le football national qui renaît de ses cendres. Mieux vaut tard que jamais.
Pour les autres matchs et à l’exception de la JSM et du MAS, qui se sont imposés la semaine dernière face, respectivement, au RBM et la RSS par 2-4 et 1-2, les autres matchs s’étaient terminés sur un score nul. Béni mellal est désormais en GNF-2, la prochaine journée nous dira qui l’accompagner.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *