Le KAC virtuellement en deuxième division

Le KAC virtuellement en deuxième division

Le derby casablancais entre le RCA et le TSC était dépourvu d’enjeux, compte tenu de la qualification des deux formations à la deuxième phase du championnat, le «play-off». Comme nous l’avons préalablement signalé, ce match était l’occasion pour les deux coaches Redouane Hadany (TSC) et Hassane Ben Khadouj (RCA) de mieux se préparer. Par là-même, il était question de détecter certains points faibles de leurs équipes respectives, dans le but d’entamer les play-off en toute sérénité.
Dès l’entre-deux, sifflé par le duo arbitral Karim Saphir et Nacer Benghmouch, les deux équipes ont évolué dans un système de jeu très rapide, basé sur les contres-attaques de Amrallah-Khalfi-Fadili d’une part et de Mesbah-Boukhris-Saâsaâ de l’autre. Le score de 20-23 au terme du premier quart-temps en dit long sur ce départ en fanfare des deux managers.
Après la petite pause, aucun des protagonistes n’a pu creuser l’écart, tellement le jeu était équilibré. L’on s’est retrouvé à la fin de la première manche à 40-38, avec un avantage de deux points pour les Verts. De retour des vestiaires, les Diables verts, très bien menés par leur catalyseur Mustapha Khalfi, dominent les débats, lors de ce troisième quart-temps. C’est ainsi qu’à la fin de ce set, le Raja prend une marge de sécurité de sept longueurs 70-63.
Lors du dernier quart-temps, les amis de Lichtaf imposent une pression soutenue à leurs vis-à-vis. Malgré les tirs à mi-distance de Boukhris et Saâsaâ et les percées intelligentes du maître à jouer du TSC, Zakaria Mesbahi, le score peine à se réduire. En fin de match, les protégés de Redouane Hadany accusaient une certaine fatigue et se montraient moins incisifs.
Cette baisse de régime fut savamment exploitée par le Raja qui termine ce match par un score américain de 101-82.
Ni l’important score enregistré, ni le spectacle ne doivent masquer la faiblesse manifeste système défensif des deux clubs. Dans ce contexte, les coaches doivent trouver la formule adéquate pour éviter toute surprise aux play-off.
Le match de Kénitra, mettant aux prises le KAC, lanterne rouge, au WAC, leader du championnat, est revenu aux Rouge et blanc qui, comme on prouvait s’y attendre, n’ont trouvé aucune difficulté à survoler les Kénitris sur la marque sans appel de 52-74.
A Essaouira, l’ASE a subi une cuisante défaite dans son antre devant la révélation de la saison, la RSB. Ce revers inattendu a compromis les chances de l’ASE pour une place au play-off, compte tenu du périlleux déplacement qu’effectuera ce dernier à Tanger pour jouer l’IRT avec les mêmes ambitions. Score final 79-81. A Fès, en battant in-extremis le FUS de Rabat sur le score de 67-64, le MAS décroche son billet pour le play-off, à une journée du terme de la saison régulière. A rappeler qu’à 6 secondes de la fin du match, un accrochage entre deux joueurs a déclenché des actes antisportifs, mais grâce à l’intervention des services de l’ordre, la rencontre a connu sa fin réglementaire. La défaite (80-68) de l’IRT à Rabat, dans la salle Ibn Yacine devant l’ASS, a retardé le verdict de l’équipe du détroit pour une place au soleil, face à l’ASE dans 15 jours à Tanger.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *