Le karaté francophone à Agadir

La 13ème édition de la Coupe internationale des villes francophones de Karaté se déroulera au Maroc, nommé pays organisateur de cet événement qui prend de l’ampleur au fil des années. La désignation du Maroc pour abriter cette compétition a été faite par cinq membres fondateurs, qui ont estimé que le Maroc est le mieux placé pour son organisation. La participation de nombreux karatékas venus des quatre coins du globe donnera une importance particulière à cette manifestation. Parmi eux, figurent, notamment, des champions d’origine marocaine évoluant dans l’équipe de France, à l’image de Réda Bellahcen ou encore Hamou Messaoud. Au total, pas moins de cent trente internationaux, issus de France, d’Espagne, de Belgique, de Suisse, du Luxembourg, du Canada, de Tunisie et du Sénégal prendront part à cette 13 édition. Aussi, une sélection constituée de karatékas issus d’Oujda, Tanger, Meknès, Fès, Rabat, Casablanca et Marrakech, se mesureront aux athlètes étrangers lors de cette manifestation d’envergure. L’organisation de la Coupe internationale des villes francophones a, cependant, été confiée à Mohamed Khatri. Le choix a été porté sur le président du comité organisateur par le directeur technique national de la Fédération royale marocaine de karaté (FRMK), Mohamed Rachid El Azzaoui. Champion de France de karaté à 10 reprises, double médaillé de bronze des championnats d’Europe, 5e lors des championnats du monde et vainqueur des internationaux de France : avec un palmarès pareil, la désignation à la tête du comité organisateur de Mohamed Khatri est, à juste titre, une décision avisée. L’expérience en la matière de ce dernier atteste qu’il est bien placé pour orchestrer cette manifestation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *