Le Maroc à l’épreuve du Tour du Faso

Le Maroc à l’épreuve du Tour du Faso

Les regards du cyclisme international seront tournés vers le Burkina Faso à partir de ce vendredi 24 octobre. Et pour cause, le déroulement du 22e Tour cycliste international du Faso qui sera disputé jusqu’au 2 novembre. Quatre-vingt-dix coureurs de 16 équipes issues de neuf pays d’Afrique (Cameroun, Côte d’Ivoire, Gabon, Mali, Sierra Leone, Sénégal, Libye, Maroc, Burkina Faso) et de trois pays d’Europe (Belgique, Pays-Bas, France) prendront part à la compétition. Six nationaux représenteront notre pays lors de cette épreuve. Et ce sont Adil Jelloul, Mohcine Lahseini, Mohcine Rhaili, Hassan Zahboun, Brahim El Mesbahi et Tarik Chaoufi, sous la houlette de l’entraîneur Ahmed Rhaili. Ils tenteront d’obtenir de bons chronos et occuper des places avancées pour les jeux olympiques 2012. La dernière édition du Tour du Faso disputée en 2007 avait été remportée par Adil Jelloul. Contacté par ALM, Adil a déclaré : «on a débuté les préparations pour la nouvelle saison après le mois sacré du Ramadan à Azrou. Ce n’est pas suffisant pour être en forme pour ce grand Tour de Faso, mais on essaiera de réaliser des résultats satisfaisants» avant d’ajouter que : «plusieurs éléments importants au sein de la sélection nationale seront absents en l’occurrence, Mohamed Regragui, Abdelaati Saâdoune et Abdelatif Keraz». Il n’y a pas de doute que le Tour du Faso fait partie des tours importants dans le monde. D’année en année, il attire l’attention des professionnels. Les nationaux parviendront-ils à conserver leurs réalisations? 
Le programme du tour prévoit dix étapes sur une distance totale de 1.230 kilomètres. La 4e étape Bobo Dioulasso-Banfora (83,5 km) sera la plus courte, la 6e entre Laye et Ouahigouya (152 km) sera la plus longue. Outre les villes de Kokologo, Boromo, Bobo Dioulasso, Banfora, Houndé, Yako, Laye, Ziniaré, Koulbila, Tenkodogo, Fada N’Gourma, Kombissiri et Ouagadougou, le Tour repassera par Diébougou (sud-ouest) et Ouahigouya (nord), qui n’avaient plus été traversées depuis plusieurs années.
Le budget de la compétition est estimé à 350 millions de francs CFA (environ 550.000 euros). Le gouvernement burkinabè y contribue à hauteur de 50 à 60 millions de francs.
L’Union cycliste internationale (UCI) va dépêcher une inspectrice anti-dopage. C’est la troisième fois que les coureurs du Tour du Faso seront soumis à des tests anti-dopage depuis la création du tour en 1986. Les échantillons seront analysés dans un laboratoire parisien et seront disponibles une semaine après.



Championnat d’Afrique au Maroc


La ville de Casablanca abritera, du 7 au 9 novembre, le Championnat d’Afrique de cyclisme, avec la participation de coureurs venant de 16 pays. Lors de cette compétition, dont le programme comprend un contre-la-montre et une course sur route en individuel, le Maroc sera représenté par deux équipes, une masculine (8 coureurs) et l’autre féminine (6). L’organisation de ce championnat pour la première fois au Maroc, avec le soutien de l’Union cycliste internationale (UCI) et la Confédération africaine de la discipline, constitue un stimulant pour la Fédération royale marocaine de cyclisme en prévision du prochain Tour du Maroc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *