Le Maroc affronte la Côte d’Ivoire

Le Maroc affronte la Côte d’Ivoire

Détentrice du titre continental, l’équipe nationale de rugby  devra se mesurer aux Eléphants ivoiriens, samedi 7 octobre, dans un match comptant pour les éliminatoires de la Coupe d’Afrique et de la Coupe du monde. Les deux équipes viseront la victoire pour pouvoir décrocher ce «double ticket».
Pour les Lions de l’Atlas qui viennent de ramener une victoire de l’Ouganda, la liste définitive n’a pas encore été dévoilée. Mais on connaît déjà les noms de certains joueurs qui feront partie du XV national. Il s’agit de Narjissi, Boutati, Housni, Mikael Mokhtar, Derraj et Jaoui. qui évoluent en France et El-Mir, Lkhrassi et Acharrouk qui évoluent en championnat national.
Pour les Eléphants, il sera question de renouer avec le Mondial sachant qu’ils n’y ont plus participé depuis 1995. Mais pour atteindre leurs objectifs, ils doivent faire face à une défense nationale impénétrable qui a su résister aux meilleurs trois quarts du continent.
Le niveau des deux équipes qui disputeront la  rencontre de Casablanca est assez élevé. Les fans de l’ovale auront certainement droit à une rencontre spectaculaire avec de forts moments de suspense et d’émotion. Le match sera dirigé par des arbitres français et, le même jour au même moment, la Namibie recevra l’équipe tunisienne.
Saïd Bouhajeb, président de la Fédération royale marocaine de rugby, se dit très confiant. Pour lui l’objectif du Maroc est clair : défendre son titre. «Notre effectif est au grand complet sauf incident de parcours. Nous avons un titre à défendre. Le Maroc a été sacré champion d’Afrique à deux reprises consécutives. Cette année, nous visons le Mondial ; ceci d’autant plus que l’édition de 2007 se déroule en France ; un pays où évolue un grand nombre de joueurs marocains et où il y a une importante  communauté maghrébine. De plus, nous entretenons de très bonnes relations avec les instances de ce sport en France. Nous avons donc l’avantage du terrain et nous devons en profiter», affirme Saïd Bouhajeb.
«Nous savons que l’équipe ivoirienne est une grande équipe et c’est tant mieux. Nous aurons un rugby de haut niveau. Les joueurs se sont préparés comme il le faut. Ils ont un standing à défendre. Et j’espère que le public viendra nous soutenir en grand nombre. Nous lui promettons de lui offrir un troisième sacre africain», déclare, de son côté, l’entraîneur national, Bruno Barrero.
Pour sa part, le joueur Narjissi qui est considéré comme le chef de file des rugbymen marocains, affirme que « les joueurs sont prêts pour affronter les Eléphants. C’est une rencontre qui sera très serrée, mais nous devons savoir la gérer. Dans ce genre de match, c’est l’expérience qui l’emporte. Quand on gagne, il faut savoir conserver l’avantage et quand on est en mauvaise posture, il faut savoir remettre les pendules à l’heure. Nos adversaires ont leurs points forts mais aussi des failles. C’est à nous d’agir au bon moment. Pour cela, l’équipe nationale s’est entraînée en France et au Maroc. Nous n’avons pas à nous plaindre. Nous ne connaissons pas encore la composition ivoirienne, mais nous n’avons pas droit à un faux-pas ». Rendez-vous, donc, samedi au Stade du COC à Casablanca, pour encourager les Lions de l’Atlas !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *