Le Maroc construira 800 terrains de proximité entre 2018 et 2020

Le Maroc construira 800 terrains de proximité entre 2018 et 2020

Le financement du programme se fera à travers des prêts accordés par le Fonds d’équipement communal aux collectivités territoriales concernées alors que le règlement sera effectué par le ministère de la jeunesse et des sports via le Fonds national pour le développement du sport.

L’intégration par le sport est une thématique ancienne. Mais son importance reste toujours d’actualité. Dans ce sens, une convention cadre portant sur la réalisation entre 2018 et 2020 de 800 terrains de proximité en milieux rural et semi-urbain avec un investissement de 600 millions de dirhams, a été signée mardi à Rabat. Cette convention, qui s’inscrit dans le cadre de la coopération entre les départements gouvernementaux et les collectivités territoriales, vise à encourager la pratique du sport et l’amélioration de la condition des jeunes, indique un communiqué conjoint des ministères de l’intérieur et de l’économie et des finances et de la jeunesse et des sports.

Le ministre de la jeunesse et des sports, Rachid Talbi Alami, a indiqué dans ce sens que les parties signataires de la convention ont veillé à élaborer une vision collective visant à accélérer la cadence de réalisation de 800 terrains de proximité en vue de pallier le manque enregistré dans ce domaine, notant que le programme de réalisation des terrains concerne l’ensemble des provinces du Royaume, notamment les collectivités territoriales du monde rural.

Et d’ajouter que la priorité sera accordée au monde rural dans le cadre de la mise en œuvre du programme de terrains de proximité afin d’offrir aux jeunes vivant en milieu rural des espaces appropriés pour la pratique du sport.

La convention a également pour objectif de déterminer le cadre général du partenariat entre les ministères de l’intérieur, de l’économie et des finances, de la jeunesse et des sports et le Fonds d’équipement communal (FEC) pour la mise en œuvre du programme visant la réalisation de terrains de proximité en milieux rural et semi-urbain.

En vertu de cette convention, le financement du programme se fera à travers des prêts accordés par le Fonds d’équipement communal aux collectivités territoriales concernées alors que le règlement sera effectué par le ministère de la jeunesse et des sports via le Fonds national pour le développement du sport.

Le directeur général par intérim du FEC, Kamal Ayyachi, a mis l’accent sur l’importance de cette convention dans la promotion du développement, de manière générale, et le sport en particulier, soulignant le rôle du Fonds dans la réalisation de ce genre de projets qui visent à encourager les jeunes à pratiquer le sport et à contribuer au développement humain.

Quant au ministre de l’économie et des finances Mohamed Boussaid,  cette convention s’inscrit dans le cadre de la Haute sollicitude dont SM le Roi Mohammed VI entoure la jeunesse, notant que le Souverain n’a eu de cesse d’appeler dans les discours royaux à la mise en place d’une politique intégrée au profit des jeunes.

Le ministre a mis l’accent, à ce propos, sur l’importance de la mise en place de services et d’équipements de divertissement, culturels et sportifs en tant qu’espaces permettant l’épanouissement des jeunes, le développement et la consolidation de leurs talents.

Pour l’accomplissement de ce grand projet, chaque ministère est tenu d’appliquer des devoirs précis. Le ministère de la jeunesse et des sports s’engage, à travers cette convention, à définir les composantes du programme en concertation avec les collectivités territoriales concernées, d’aménager l’assiette foncière des futurs projets et d’en assurer la supervision technique, le suivi et l’entretien.

Le ministère de l’intérieur devra de son côté sensibiliser les collectivités territoriales à adhérer à cette initiative et à mobiliser l’assiette foncière nécessaire, alors que le ministère de l’économie et des finances devra faciliter le montage financier des programmes. En vue de garantir la réussite de ce programme, il a été décidé la création d’une commission de coordination et de suivi qui sera présidée par le ministre de la jeunesse et des sports, conclut le communiqué.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *