Le Maroc joue la carte de l’Amérique

Pour ce faire, le comité «Maroc 2010» a invité plus de trente journalistes, venus de tous les coins du monde pour couvrir un grand événement : Maroc-Argentine. Les chaînes qui retransmettront, ce soir en direct du Complexe sportif MohammedV, cette rencontre qui rentre dans le cadre de la campagne de promotion de la candidature du Maroc à l’organisation de la Coupe du monde de football 2010, ne manquent pas. Le match sera retransmis en direct sur la chaîne câblée «ESPN» et «Radio Rivadavia» pour l’Argentine et plusieurs pays du continent américain. Le commentaire ? Il sera assuré par l’un de ses meilleurs journalistes sportifs Enrique José Sacco, qui a assuré la couverture de plusieurs grands événement sportifs, dont notamment les Coupes du monde 94 et 98, respectivement aux Etats-Unis et en France.
Il y était également présent lors des Jeux olympiques (1996 à Atlanta) et d’autres compétitions continentales et régionales (Europe, Amérique latine, Monde arabe et Afrique). Une autre grande figure sera de la partie : le journaliste Pedro Brieger, qui effectuera un reportage spécial à caractère culturel pour la chaîne câblée «E+P» (Economie et Politique), dans le cadre du programme-star du canal, «El Destape». Brieger est, entre autres, commentateur de politique internationale de la chaîne et commentateur à la chaîne américaine CNN. Il y aura également la chaîne française TV5. Les images du Maroc-Argentine feront certainement le tour du monde, via Eurosport. Et tant mieux pour le dossier marocain. Ce soir, ce sera la grande fête au Complexe sportif Mohammed V. Il y aura nos stars qui se sont illustrées lors de la CAN 2004 en Tunisie face à une équipe nationale d’Argentine, cinquième du classement mondial, menée par le grand attaquant Hernan Crespo.
Pour le sélectionneur national, Badou Zaki, la rencontre contre l’Argentine, qui fera le déplacement à Casablanca avec toute son armada de joueurs évoluant dans les grands championnats, sera un sérieux test pour les «Lions de l’Atlas». L’occasion pour le coach national de tester le niveau de maturité des joueurs de l’équipe nationale. Surtout qu’ils auront à faire face à de grosses pointures du football mondial : Crespo, sociétaire de Chelsea, Saviola, du FC Barcelone, Zaneti, joueur de l’Inter Milan, Pochettino, ex-coéquipier de l’international marocain Talal Karkouri, et actuellement coéquipier de Mustapha Hadji au club de l’Espagnol de Barcelone, Kelly Gonzales…. Côté marocain, Zaki a élargi la liste des joueurs évoluant dans le championnat national, en convoquant Kacemi, Rbati, Jermouni, Miaghri, Alla. L’idée est de donner plus de chances à ces derniers. Seule absence : Ajeddou. Chez les professionnels, pas de grands changement. Il y aura les Hadji, Zairi, Sefri, Karkouri, Naybet, Regragui, Kharja, Allioui, Chemmakh, Ouaddou…. Ahnafouf, qui n’a pas pu prendre part au dernier match amical des «Lions de l’Atlas» face à Angola, qui s’est achevé par la victoire du Maroc par 3-1, sera de la partie.
Ce sera sa première sortie officielle avec les «Lions de l’Atlas». Les deux équipes se sont déjà rencontrées quelques semaines avant le Mondial 1994. Les Argentins, menés par leur idole, aujourd’hui entre la vie et la mort, Diego Maradona, se sont imposés sur le score de 3 à 1. L’équipe d’Argentine, qui arrive aujourd’hui d’Espagne, où elle était en stage de concentration, n’a pas oublié son génie. Un message de soutien qui sera certainement d’un grand réconfort pour Maradona. «Diego: l’Argentine est avec toi». Tes fans au Maroc aussi.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *