Le Maroc quasi qualifié

Les Lions de l’Atlas ont rugi au complexe Moulay Abdallah, lors de la rencontre contre le Gabon, et le score était sans appel (2-0). La rencontre était caractérisée par une quasi-domination des Marocains. La sélection nationale était en majeure partie composée de jeunes talents. Badou Zaki était confiant et avait vu juste d’aligner ces stars montantes lors d’une rencontre décisive. Son audace sera récompensée et le ton allait être donné en milieu de la première période.
En effet, à la 24e minute, Yacoubi ouvrit la marque d’un smash de la tête qui dérouta le gardien pour que le cuir se retrouve au fond du filet. Un but qui déchaîna les Lions, qui n’iront pas de main molle et multiplieront les offensives. Malheureusement, ces attaques finissaient souvent dans les pieds de Baha, qui n’en faisait pas grand-chose. On s’étonnait même de le voir parfois plonger de la tête, pour un ballon, alors qu’il aurait mieux fait de tout simplement taper dedans. Pour sa part, Zairi sera l’homme de cette première mi-temps. Cependant, la malchance aura voulu que ses tirs ne fassent pas mouche.
De retour des vestiaires, la sélection nationale parut déterminer à alourdir le score. Les offensives reprenaient de plus belle, mais le ratage de Baha allait être remis en scène.
Les erreurs de Baha s’amoncelaient. Plus il ratait, plus son moral en prenait un coup, favorisant de nouveaux fiascos, et plus le courroux du public atteignait son paroxysme. Suite à un énième déboire de Baha, le coach national n’hésitera point et le remplaça par Merouane Chemmakh.  
Il aura fallu attendre la 75e minute pour que Zairi aggrave le score grâce à une action lumineuse. Le numéro 7 déjoua la vigilance de trois défenseurs, mit en orbite de la gauche le ballon, qui alla se loger dans la lucarne gabonaise. Ce sera la fin du calvaire.
En décrochant cette victoire, le onze national a fait le gros du travail. En effet, la qualification de la sélection nationale aux phases finales de la Coupe d’Afrique des Nations était tributaire de 4 précieux points. Zaki en a déjà 3 en poche. Le petit point restant ne nécessite qu’un simple match-nul face à une jeune équipe de Guinée-équatoriale. Tout cela en supposant que la Sierra Leone glanerait 3 points et s’accroche à la sélection nationale. À l’heure où nous mettions sous presse, le match Sierra Leone-Guinée-équatoriale n’avait toujours pas été entamé.  À signaler que 13 groupes sont en lice pour l’édition de cette année, six groupes composés de 3 équipes et sept groupes de 4 équipes chacun. Dans les groupes de 3 équipes, seul le vainqueur sera qualifié pour la phase finale. Dans ceux de 4, le vainqueur sera qualifié ainsi que le meilleur deuxième parmi les 7 groupes.
Le Maroc dispose de 13 points et se trouve à la tête du groupe 7, suivi de la sélection de la Sierra Leone avec 7 points, puis les équipes du Gabon et de la Guinée-équatoriale avec 3 points chacune.  
Une fois la mission accomplie, les Lions de l’Atlas totaliseront 14 points et seront inaccessibles aux Sierraléonnais qui, au meilleur des cas, auraient réalisé deux victoires et un cumul de 13 points.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *