Le Maroc s’illustre en Ukraine

Le Maroc s’illustre en Ukraine

Le Maroc a brillé lors du championnat du monde de kick thaï boxing qui a eu lieu du 22 septembre au 1er octobre à Yalta en Ukraine. Les éléments de l’équipe nationale ont réussi à remporter sept médailles dont une en or, une en argent et cinq en bronze. Le métal précieux a été glané par Issam Laâfissi dans la catégorie des 54 kg. « Je suis très fier d’être sacré champion du monde WAKO et ce malgré la pression psychologique que j’ai subie. Comme j’étais le plus expérimenté de l’équipe nationale qui a pris part à cette compétition, j’avais la lourde tâche de leur servir d’exemple. Et je pense que j’ai réussi à leur montrer qu’à force de travail et de sérieux, les résultats ne peuvent que suivre », a déclaré Issam Laâfissi à Aujourd’hui Le Maroc. Le jeune marocain est un habitué des podiums mondiaux puisqu’il a déjà été sacré champion du monde en kick-boxing en 1999. La même année, le thaï-boxeur avait remporté la médaille de bronze en championnat du monde WKA qui s’est tenu à Bangkok. Dans cette même capitale thaïlandaise, Issam Laâfissi a également remporté en mars dernier la médaille de bronze dans le championnat du monde de thaï boxing. C’est justement cette déception de voir filer un titre mondial sous son nez qui a davantage motivé le thaï-boxeur. «Après la perte du titre mondial WKA il y a quelques mois à Bangkok, j’ai concentré tous mes efforts sur le rendez-vous ukrainien», a-t-il ajouté. La présence marocaine s’est, en outre, fait remarquer dans la catégorie des 57 kg par le biais d’Anouar Atki qui a remporté la médaille d’argent. Le reste de la moisson marocaine est notamment à l’actif de Nabil Zeghari dans la catégorie des 71kg et Khalid Hanine (75 kg). A l’issue de ce championnat du monde, le Maroc a occupé la quatrième place parmi les quelque 39 sélections nationales engagées. «La sélection marocaine aurait pu s’adjuger une meilleure place au classement général si ce n’était la partialité de certains arbitres qui ont officié ses rencontres, notamment ceux de Yougoslavie, de Croatie et de Serbie», a déclaré Chafiq Bourkia, vice-président de la Fédération royale marocaine de full-contact, kick et thaï boxing dans des propos relayés par l’agence MAP. La délégation marocaine présente à Yalta a tellement séduit que les responsables de cette discipline à l’échelle internationale ont désigné le Maroc pour abriter la prochaine édition du championnat du monde de kick thaï boxing. Cette manifestation aura lieu à Agadir en 2005 et ne pourra qu’encourager davantages la pratique de cette discipline qui compte plusieurs milliers de pratiquants dans les différentes régions du Royaume. Dans cette même optique, Chafik Bourkia n’a pas omis de souligner que « treize ans après la création de la Fédération royale marocaine de Full-contact, kick et Thaï boxing, le Maroc compte aujourd’hui 120 champions internationaux amateurs et professionnels». Au-delà du caractère officiel de la compétition, la présence marocaine en Ukraine a pris également des allures promotionnelles. «La délégation nationale a également mis à profit cette opportunité pour défendre le dossier de candidature du Maroc pour le Mondial 2010», a souligné le responsable fédéral mettant l’accent sur les contacts que les nationaux ont entrepris, avec plusieurs délégations sportives nationales, en marge de ce championnat du monde en vue de la promotion de la candidature marocaine à l’organisation de la Coupe du monde de football en 2010.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *